POLITIQUE

Le NPD dépose 10 projets de loi pour protéger des rivières au pays

22/04/2013 11:53 EDT | Actualisé 22/06/2013 05:12 EDT
AP

OTTAWA - Pour souligner le jour de la Terre, le Nouveau Parti démocratique (NPD) déposera cette semaine 10 projets de loi pour que 27 rivières du patrimoine canadien retrouvent la protection dont elles jouissaient l'an dernier.

Au Québec, le parti de Thomas Mulcair cible trois rivières du comté de Denis Lebel, ministre des Transports, qui s'est retrouvé sur la première ligne quand le gouvernement a dû justifier ses changements à la protection des eaux navigables.

Dans le projet de loi omnibus de l'automne dernier, les conservateurs ont soustrait des milliers de cours d'eau à la Loi sur la navigation, limitant la protection à seulement une centaine de lacs et une soixantaine de rivières pour tout le pays. Le gouvernement expliquait à l'époque qu'il agissait de la sorte afin de réduire les tracasseries administratives.

Avec son initiative, le NPD dit chercher avant tout à sensibiliser la population canadienne. Selon sa porte-parole en matière d'environnement, Megan Leslie, les citoyens ne sont pas au courant des changements apportés à la loi à l'égard de la protection des lacs et rivières.

«Si une rivière ou un lac n'est pas protégé, cela signifie que n'importe qui peut construire un pont, un oléoduc, ou peut créer une obstruction au lac ou à la rivière qui affectera la navigation», a-t-elle signalé.

Le NPD promet de consulter les Canadiens au cours des prochains mois sur le sujet pour éventuellement déposer une autre série de projets de loi ciblant d'autres cours d'eau.

Questionné sur le dossier en Chambre par M. Mulcair, le premier ministre Stephen Harper a insisté sur le fait que les municipalités du pays étaient en accord avec les changements dans la loi.

«Dans les faits, il n'y avait pas de protection efficace et 98 pour cent des projets étaient approuvés, mais seulement après de longs délais et de la bureaucratie inutile», a-t-il expliqué.