NOUVELLES

Le ministre de la Sécurité publique du Canada dit qu'il faut tirer des leçons des événements de Boston

21/04/2013 03:49 EDT | Actualisé 21/06/2013 05:12 EDT
CP

OTTAWA - Des leçons peuvent être tirées de l'attentat survenu lors du marathon de Boston, a affirmé dimanche le ministre Vic Toews, responsable de la Sécurité publique.

Les forces de sécurité canadiennes sont équipées et préparées pour répondre à ce genre d'événement, a-t-il ainsi déclaré lors de l'émission «Question Period» sur les ondes de CTV.

Selon lui, il est important de retenir que tous les ordres de gouvernement et les forces de sécurité peuvent collaborer dans le cas d'une attaque terroriste.

Pendant ce temps, les Communes débattront lundi d'un projet de loi qui donnerait plus de pouvoirs à la police dans le cas d'attaques terroristes.

Diverses versions de la Loi sur la lutte au terrorisme ont circulé au Parlement durant au moins les cinq dernières années, et celle actuellement débattue a été présentée au Sénat en février 2012.

Cette loi créerait, entre autres choses, une nouvelle infraction criminelle qui s'appliquerait aux gens quittant le Canada dans le but de commettre certains actes terroristes à l'étranger.

M. Toews n'a pas donné d'exemple où les éléments de la nouvelle loi auraient pu être utiles par le passé, mais il affirme que ces éléments ont été réclamés par des responsables des services de police.

Au moins 50 Canadiens ont voyagé ou tenté de voyager en direction de la Somalie, des régions tribales pakistano-afghanes, en Syrie et au Yémen au cours des dernières années pour participer à activités liées au terrorisme, estiment des agences de sécurité canadiennes.

Le projet de loi doit passer en troisième lecture aux Communes depuis février, et a soudainement été placé, vendredi, à l'horaire de la semaine qui vient.

Les libéraux ont annoncé leur intention d'appuyer ce projet de loi.