NOUVELLES

Inondations: plusieurs villes dans le Midwest américain menacées

21/04/2013 12:27 EDT | Actualisé 21/06/2013 05:12 EDT
PC

CLARKSVILLE, États-Unis - Des bénévoles, des membres de la garde nationale des États-Unis et même des prisonniers s'affairaient dimanche à limiter les dégâts causés par des inondations printanières dans le Midwest américain.

Le niveau des cours d'eau a atteint un point dangereux dans au moins six État à la suite des pluies torrentielles de la dernière semaine. Certains endroits ont reçu jusqu'à 17 cm de pluie et des dizaines de rivières sont sorties de leur lit.

En raison des inondations, des habitants ont été évacués, des routes ont été fermées, des terres cultivables ont été submergées et les barges ont été interdites sur une bonne partie du fleuve Mississippi.

La circulation a été suspendue sur deux ponts enjambant le Mississippi et un troisième a été fermé pendant quelques heures après que 114 barges eurent été emportées par l'eau dans la nuit de samedi à dimanche au sud de Saint-Louis.

Plusieurs villes situées le long du fleuve au nord de Saint-Louis devaient assister à une crue importante dimanche.

De nombreux petits cours d'eau menaçaient aussi de déborder un peu partout à travers le Midwest. En Illinois, le fabricant de machinerie lourde Caterpillar a fermé son usine d'East Peoria dimanche alors que la rivière Illinois s'apprêtait à atteindre un pic de 76 cm.

En Indiana, de multiples villes risquaient également d'être inondées. Dans le comté de Tippecanoe, la rivière Wabash a franchi le cap des 35 cm au-dessus du niveau d'inondation samedi, son plus haut niveau depuis 1958.

Le maire de Grand Rapids, au Michigan, a quant à lui décrété l'état d'urgence dans sa ville samedi.