NOUVELLES

Barrick Gold fait appel du gel de son projet de mine d'or au Chili

20/04/2013 03:09 EDT | Actualisé 19/06/2013 05:12 EDT

Le groupe canadien Barrick Gold a fait appel de la décision de la justice chilienne gelant les travaux de construction de la mine d'or géante de Pascua Lama, située à la frontière entre l'Argentine et le Chili.

Dans un courriel envoyé à Radio-Canada, le directeur des relations publiques a confirmé que la compagnie minière a déposé un appel demandant à la Cour d'appel de la ville de Copiapó, dans le nord du Chili, de reporter la suspension des travaux tant que tous les éléments ne seraient pas entendus.

La compagnie minière justifie sa demande en arguant que « les autorités environnementales n'avaient pas recommandé la suspension complète des travaux ».

L'arrêt avait été prononcé le 10 avril par le tribunal de la ville de Copiapó. Le ministre chilien de l'Intérieur, Andres Chadwick, avait accueilli favorablement le verdict et avait dit espérer que Barrick Gold profiterait de l'occasion pour régler les problèmes reprochés.

Le recours a été déposé par des communautés locales. Celles-ci reprochent à la compagnie minière canadienne de ne pas respecter les normes environnementales. Elles craignent notamment que ce projet n'affecte l'eau des glaciers de la zone.

Pascua Lama est située près de glaciers à 5000 mètres d'altitude, à cheval sur les régions de San Juan, en Argentine, et d'Atacama, au Chili, dans le nord des deux pays.

Selon Barrick Gold, la mine de Pascua Lama renfermerait des réserves de 17,9 millions d'onces d'or. La mise en service de la mine a déjà été repoussée de plus de six mois et doit maintenant avoir lieu durant la seconde moitié de 2014. Le prix du projet est passé de 3 milliards de dollars à plus de 8 milliards en raison des dépassements de coûts.

PLUS:rc