NOUVELLES

Un marathon sous haute surveillance

19/04/2013 12:27 EDT | Actualisé 19/06/2013 05:12 EDT

Le marathon de Londres sera couru et surveillé de près.

Dans la foulée du drame de Boston, 40 % de policiers supplémentaires seront déployés dimanche pour la tenue de l'évènement international. « J'ai augmenté de plusieurs centaines le nombre d'officiers en patrouille », a déclaré la commissaire divisionnaire Julia Pendry de Scotland Yard.

« Scotland Yard et la police de Boston sont en contact étroit et permanent à l'heure actuelle », a-t-elle ajouté.

On estime que plus de 36 000 coureurs participeront à l'épreuve.

Les principaux athlètes d'élite engagés ont confirmé leur participation. Parmi eux, on retrouvera l'étoile britannique de l'athlétisme Mo Farah. Farah a remporté l'or des 5000 et 10 000 mètres aux JO de Londres. « Mes pensées vont à ceux qui ont été touchés à Boston, à leurs familles et à leurs proches. Ils souhaiteraient que nous continuions afin de montrer notre soutien », a-t-il dit. Mo Farah participera au demi-marathon.

Chez les hommes, le plateau sera extrêmement relevé pour le parcours complet. Le champion en titre le Kenyan Wilson Kipsang se mesurera entre autres au détenteur du record du monde, son compatriote Patrick Makau.

Le champion olympique de Londres, l'Ougandais Stephen Kiprotich, sera également à surveiller.

Du côté des femmes, la Kényane Edna Kiplagat sera une des favorites, avec la championne olympique de 2012, l'Éthiopienne Tiki Gelana.

« On pense au drame de Boston. En tant qu'être humain, on est touché par ce qui s'est passé », a avoué Gelana.

Les concurrents porteront un brassard noir durant la course. Ils respecteront une minute de silence avant le départ en hommage aux morts et aux blessés de Boston.

PLUS:rc