NOUVELLES

Homard : une grande usine va bientôt ouvrir au Maine

19/04/2013 07:26 EDT | Actualisé 19/06/2013 05:12 EDT

Pendant que la fermeture d'une usine de transformation du homard au Nouveau-Brunswick inquiète des travailleurs, une grande usine s'apprête à ouvrir ses portes au Maine.

Les deux marchés voisins sont liés, mais les efforts en vue d'augmenter la capacité de production en Nouvelle-Angleterre risquent bientôt de changer la donne.

Le premier signe concret des effets d'un marché difficile pour le homard cette saison dans les Maritimes pourrait être la fermeture récente d'une petite usine à Baie-du-Petit-Pokemouche où 80 personnes transformaient le homard.

Puis, le ministre des Pêches du Nouveau-Brunswick, Michael Olscamp, a semblé vouloir calmer le jeu avant même le début de la pêche. Il a mentionné que le prix offert au pêcheur était bas au Maine et que les captures étaient considérables. En clair: il y a beaucoup de homards pas chers sur le marché.

D'ailleurs, le gouverneur du Maine, Paul Lepage, a déjà fait savoir qu'il fallait trouver des moyens d'augmenter la capacité de production en usine dans l'État pour transformer le homard.

À Gouldsboro, au Maine, une entreprise est en train d'aménager une immense usine de production de sardines pour en faire une usine de transformation du homard.

L'entreprise East Coast Seafood, qui a des usines au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse, est l'un des partenaires derrière ce projet.

La question des surplus de stocks sur le marché n'est pas réglée, mais celle des prix offerts aux pêcheurs du Nouveau-Brunswick devrait l'être vers les premiers jours de la saison de pêche, au début de mai.

PLUS:rc