MARATHON DE BOSTON - Après la tuerie survenue à Newtown en décembre dernier, des théories du complot étaient rapidement apparues. Des groupes marginaux avaient, entre autres, essayé d'analyser les vidéos tournées par la police et celles diffusées par les médias puis accusé certains rescapés d'être des acteurs causant ainsi beaucoup de souffrance et de douleur aux familles de victimes.

Quelques jours après les explosions qui ont eu lieu lors du Marathon de Boston, un internaute fait de son mieux pour éviter que cela se reproduise (même si en fait, c'est déjà le cas). Inquiet de voir les théories fleurir sur la toile, ce dernier s'est empressé d'acheter le nom de domaine "BostonMarathonConspiracy.com" (ComplotMarathonBoston.com, en français), empêchant ainsi les conspirationnistes de s'emparer du site internet pour faire la promotion de leurs hypothèses.

Le propriétaire du site avait même laissé le message suivant -récemment modifié- sur la page d'accueil pour faire part de ses intentions:

J'AI ACHETÉ CE NOM DE DOMAINE POUR EMPÊCHER UN FOU DES THÉORIES DU COMPLOT DE S'EN SAISIR.

N'OUBLIEZ PAS LES VICTIMES DE CE DRAME NI LEUR FAMILLE.

MERCI.

Pour l'heure, cette initiative a aussi été adoptée pour les noms de domaine "BostonMarathonConspiracies.com" et "BostonConspiracies.com" mais l'identité du ou des propriétaires reste inconnue.

Ces actes bienveillants ne suffiront cependant pas à tenir écarté ceux qui croient dur comme fer à un complot. Moins de 24h après les explosions, de nombreuses thèses circulent déjà: certains s'inquiètent de la présence d'un homme sur le toit d'un des bâtiments alentour, d'autres parlent d'un site internet en hommage aux victimes mis en place avant l'accident et quelques-uns envisagent même que l'attaque ait été organisée par le gouvernement américain lui-même.

» Retrouvez ci-dessous le récit de la tragédie en images et en vidéos:

Loading Slideshow...
  • Le départ

    Plus de 26.000 personnes participaient à ce marathon, la course la plus ancienne des Etats-Unis.

  • Le départ

    Le marathon de Boston est organisé dans la capitale du Massachusetts depuis 1897. Il est habituellement couru le troisième lundi d'avril, et ce lundi était férié dans l'Etat.

  • Les deux vainqueurs

    Lelisa Desisa Benti (à gauche) et Rita Jeptoo (à droite), les deux vainqueurs de la 117ème édition du Marathon de Boston posent à côté de leur trophée. Deux heures avant les explosions.

  • La première explosion, vue par un coureur

  • La première explosion, sur le bas côté de la route empruntée par les coureurs et où étaient massés les spectateurs, a soulevé une énorme nuage de poussière. Les gens se sont mis à hurler, certains cherchant désespérément à fuir en grimpant sur les barrières. La deuxième explosion a lieu quelques secondes plus tard.

  • La deuxième explosion

  • Les coureurs sont arrêtés

  • Les coureurs sont sous le choc

    Les deux explosions, au centre de la ville, se sont produites "simultanément", près de la ligne d'arrivée de la course, à environ 50 à 100 mètres de distance

  • Les secours sont arrivés très rapidement sur place

  • Le périmètre est fermé

  • Les coureurs quittent la scène

    Un autre témoin, Brian Walker, a raconté sur CNN qu'une des explosions était tellement forte qu'il avait cru que sa tête "allait éclater". Il y avait beaucoup de poussière, de la fumée, du verre", a-t-il dit, faisant également état de personnes "grièvement blessées". Un autre témoin, Zara Bielkus, 30 ans a raconté à l'AFP "des membres humains, des morceaux de corps".

  • Les blessés sont transportés vers les hôpitaux

  • Les coureurs retrouvent leurs proches