NOUVELLES

Le Juno, clé vers la reconnaissance pour les artistes

18/04/2013 07:21 EDT | Actualisé 18/06/2013 05:12 EDT

Recevoir un Juno, qu'est ce que ça rapporte? Visibilité et crédibilité, répondent des artistes récipiendaires.

En repartant du gala avec un des précieux trophées décernés par l'Académie canadienne des arts et des sciences de l'enregistrement, un artiste a l'honneur d'être couronné devant quelques-uns des plus grands noms de l'industrie, sans compter le fait d'être vu - et parfois découvert - par des téléspectateurs de partout au Canada.

La chanteuse folk de Regina Connie Kaldor en témoigne. Elle a remporté trois prix Juno pour des albums pour enfants, entre 1989 et 2005. Même si ce n'est pas le style musical pour lequel elle est aujourd'hui connue, ces prix ont été des cadeaux du ciel pour elle, particulièrement durant l'ère précédant Internet.

Comme un Grammy

Pour leur part,  les membres de Chic Gamine n'auraient jamais cru que leur groupe franco-manitobain gagnerait le prix du meilleur album roots traditionnel de l'année, seulement un an après sa formation.

« Beaucoup de gens ne connaissaient aucunement notre nom à ce moment-là, comme on était un groupe très, très jeune. Ça a permis à notre nom de circuler beaucoup. Ça a été d'une grande aide », raconte le percussioniste du groupe, Sacha Daoud.

Chic Gamine a même impressionné l'industrie américaine. « La plupart des gens là-bas savent ce que c'est un Juno, surtout dans l'industrie de la musique. Ils disaient que c'est comme un Grammy, mais au Canada. C'est sûr que pour eux ça représentait quelque chose d'important », affirme l'une des cofondatrices, Annick Bremault.

De son côté, l'artiste country Donny Parenteau est en nomination pour la troisième fois cette année dans la catégorie du meilleur album autochtone. Même s'il n'a jamais gagné de Juno, il affirme que chaque nomination donne de la visibilité, et que lors du gala, un artiste court la chance de rencontrer des producteurs ou collaborateurs de renom.

Il estime en outre que la publicité gratuite qui entoure la remise des Juno l'aurait aidé à remporter de nombreux trophées dans plusieurs autres galas, dont les Saskatchewan Country Music Awards en 2008.

D'après un reportage de Geneviève Garon, à ne pas manquer au Téléjournal Saskatchewan

PLUS:rc