NOUVELLES

Deux entreprises jugées fiables se voient confier des contrats municipaux

18/04/2013 06:57 EDT | Actualisé 18/06/2013 05:12 EDT

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a donné son feu vert pour que la Ville de Montréal accorde des contrats publics à deux entreprises, Excavatech et Pavages Chenail.

L'administration de coalition du maire Michael Applebaum soumet chaque mois, depuis janvier, une liste de 25 contrats à analyser à l'AMF et à l'Unité permanente anticorruption (UPAC). La Ville veut ainsi éviter de faire affaire avec des entreprises douteuses ou soupçonnées de collusion et de corruption.

« C'est le commencement des autorisations de l'AMF, a affirmé le maire Applebaum, jeudi. Dans les prochains mois, vous allez commencer à voir les décisions qui viennent de l'AMF et on va être capable, peut-être, d'ouvrir le marché encore plus fort. »

Excavatech se verra ainsi confier le mandat de remplacer des conduites d'eau et d'aqueduc sous la rue Jeanne-Mance, entre le boulevard Saint-Joseph et l'avenue Laurier, dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

Pavages Chenail fera des travaux semblables rue Wellington, dans l'arrondissement de Verdun, dans le cadre du Projet Bonaventure.

Le bureau du maire assure que la Ville de Montréal n'est pas paralysée. Ainsi, d'autres contrats ne sont pas soumis à l'AMF, par exemple trois ententes avec les firmes Dessau et Genivar, des entreprises citées à la Commission sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction.

« Pour nous, une chose est importante, on a des dossiers importants à la Ville, il faut qu'on ait des compagnies de génie-conseil qui font nos plans et devis, et puis ces dossiers-là, on a décidé d'aller de l'avant », a expliqué le maire Applebaum.

Genivar sera chargé entre autres de préparer les plans et devis de deux centres de compostage prévus à Montréal, dans les arrondissements de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension et de Saint-Laurent.

Avec des informations de Benoît Chapdelaine

PLUS:rc