NOUVELLES

Chimiothérapie diluée : Ottawa aurait une solution temporaire

18/04/2013 06:07 EDT | Actualisé 18/06/2013 05:12 EDT

Santé Canada aurait trouvé une solution temporaire pour éliminer une zone grise qui a pu contribuer à ce que plus de 1200 patients reçoivent des traitements de chimiothérapie dilués, a appris La Presse Canadienne.

Selon l'agence de presse, des représentants de Santé Canada discuteront de la proposition vendredi avec des spécialistes de la santé des provinces et des territoires.

« Cela clarifiera le fait que tout établissement doit être clairement identifié comme se plaçant sous la surveillance d'une autorité, provinciale ou fédérale ou des pharmaciens », indique une source gouvernementale.

L'objectif est de combler le vide de responsabilité entre les gouvernements provinciaux et fédéral au sujet des établissements qui préparent les traitements de chimiothérapie pour les hôpitaux, comme celui qui a fourni les médicaments dilués à quatre hôpitaux en Ontario et un au Nouveau-Brunswick.

Les gouvernements de l'Ontario et du Canada ont reconnu qu'ils ne savent pas combien d'entreprises comme Marchese Hospital Solutions préparent les mélanges sans aucune supervision.

Marchese Hospital Solutions avait ajouté trop de solution saline au mélange, diluant le médicament. Certains patients sont reçu ces traitements pendant un an.

L'entreprise affirme que ses produits n'étaient pas défecteux et a suggéré que le problème venait de la manière dont ils étaient administrés aux patients.

PLUS:rc