NOUVELLES

Bishop devant le filet, Garon devant le vide

18/04/2013 12:44 EDT | Actualisé 18/06/2013 05:12 EDT

La dernière chose dont le Canadien a besoin ces temps-ci, c'est un gardien qui va lui voler deux points. Jeudi soir, les hommes de Michel Therrien auront sur leur chemin un gardien qui a déjà réalisé ce tour de force.

Le nouvel entraîneur-chef du Lightning de Tampa Bay, Jon Cooper, a essentiellement confirmé la présence de Bishop devant le filet, après l'entraînement de mercredi.

« Tu as pas mal répondu à ta propre question! », a-t-il lancé à un journaliste qui lui demandait si les succès antérieurs de Bishop face au Tricolore influenceraient sa décision pour jeudi.

Bishop n'a pas la tradition de succès d'un Martin Brodeur face au CH, mais il a battu à lui seul la formation montréalaise le 25 février dernier, avec 44 arrêts dans un triomphe de 2-1 en fusillade, quand il portait les couleurs des Sénateurs d'Ottawa.

Le malaise

Mathieu Garon sera donc son auxiliaire, un rôle qu'il occupera tant qu'Anders Lindback (cheville) ne sera pas prêt à revenir au jeu. Le Québécois devra ensuite, selon toutes vraisemblances, se trouver un autre domicile, puisque Lindback et Bishop, tous deux plus jeunes d'une décennie, ont des ententes en poche pour 2013-2014. Pas Garon.

Malaise, vous dites? Un relationniste a informé les journalistes présents dans le vestiaire, mercredi, que Garon ne leur parlerait pas, et qu'il resterait sans doute muet jeudi également. « La situation est bizarre, il préfère ne pas la commenter », a dit le relationniste.

« Lindback est blessé, donc Mathieu et moi jouons. Si Lindback revient, il ne restera qu'une semaine. Je ne crois pas que ce soit étrange », a assuré Bishop, plus ou moins à l'aise d'en parler.

« Comment répondre? C'est une situation difficile pour tous, a admis Cooper. Nous sommes des professionnels. Mathieu nous offre de la profondeur. Oui, si on regarde pour l'an prochain, ce n'est pas une situation idéale. Mais plusieurs directeurs généraux le regardent jouer, le voient comme un gardien de la LNH et s'il ne reste pas avec nous l'an prochain, ils feront la file pour l'embaucher. »

Ne jamais abandonner

Le Lightning n'est pas éliminé mathématiquement, mais c'est tout comme. Ce qui ne veut pas dire que la formation floridienne hisse le drapeau blanc une fois sur la glace, malgré ce que semble indiquer sa séquence de quatre défaites.

Mardi, à Winnipeg, la bande à Vincent Lecavalier perdait 3-1 en troisième période, mais a forcé la tenue de la prolongation. Samedi, les Capitals menaient 5-1, mais ont eu besoin de la prolongation pour l'emporter 6-5!

« Tu ne devrais pas pratiquer ce sport si tu baisses les bras, a dit Cooper, le successeur de Guy Boucher. On aurait pu baisser les bras contre Washington quand on perdait 5-1, contre Winnipeg quand on perdait 3-1, mais on ne l'a pas fait et on aurait pu gagner en temps réglementaire. Peut-être qu'on devrait jouer une première période dans le vestiaire! »

Le Canadien est lui aussi habitué aux faux départs depuis trois matchs. Quelqu'un devra bien disputer une bonne première période!

PLUS:rc