NOUVELLES

Attentat de Boston: sécurité renforcée aux frontières canado-américaines

16/04/2013 03:31 EDT | Actualisé 15/06/2013 05:12 EDT
Radio-Canada.ca

Le ministre canadien de la Sécurité publique, Vic Toews, a demandé aux Canadiens de demeurer vigilants, même s'ils n'ont pas à craindre pour leur sécurité.

« Nous voulons rassurer le public canadien. Les autorités sont dans un état de vigilance accrue. Nous travaillons avec les Américains » à la suite des explosions de Boston, a-t-il dit en point de presse, mardi.

Le ministre a expliqué que la surveillance aux frontières était renforcée. La Gendarmerie royale du Canada et le Service canadien du renseignement de sécurité sont en contact étroit avec leurs homologues américains.

Passage obligé par les douanes américaines

Nos journalistes Philippe Leblanc et Maude Montembeault rapportent que les personnes de retour des États-Unis vers le Canada doivent passer exceptionnellement par les douanes américaines avant de franchir la douane canadienne.

L'Agence des services frontaliers dit travailler en étroite collaboration avec ses partenaires américains. Elle dit avoir mis en place différentes mesures afin de mieux évaluer les risques que posent les voyageurs et les marchandises qui entrent au Canada.

L'agence ne donne aucun autre détail sur la nature de ses activités. Du côté du syndicat qui représente les douaniers, on ne signale aucune directive précise venant d'Ottawa à ce sujet.

Le président national du syndicat, Jean-Pierre Fortin, indique toutefois que ses membres sur le terrain constatent qu'il y a un resserrement des mesures de sécurité du côté américain.

Pas de menace au Canada, mais la vigilance est de mise

Le ministre a lancé un appel à la collaboration des Canadiens, puisque des gens en veulent aux institutions et à la société canadienne, soutient-il. Mais le Canada n'a pas reçu de menace. Il n'y a pas de raison d'être angoissé ou préoccupé outre mesure, juge-t-il.

Le gouvernement Marois demeure vigilant lui aussi, mais n'a pas l'intention d'augmenter la sécurité dans la province au cours des prochains jours. Selon les renseignements échangés avec les autorités américaines, le risque n'est pas accru au Québec.

« On peut s'assurer que nos règles de sécurité sont renforcées. Mais il ne faut pas tomber dans un État policier qui ferait en sorte qu'on ne pourrait plus exercer notre liberté. Je crois qu'il faut toujours être prudent. Nous allons attendre le résultat des enquêtes faites par les Américains. Je suis de tout cœur avec les familles concernées », a dit la première ministre Pauline Marois, en réponse à des journalistes à Québec.

« Nous sommes en contact avec nos homologues américains. Il y a un partage d'informations, de renseignements entre les entités. Il n'y a pas d'information quant à l'augmentation du risque au Québec. Nous demeurons vigilants », a dit quant à lui le ministre québécois de la Sécurité publique, Stéphane Bergeron.

Selon lui, les grands événements publics au Québec ne devraient pas être annulés, puisque c'est exactement ce que souhaitent ceux qui commettent de tels attentats.

Lire aussi : Sécurité accrue dans les grandes villes du monde.

INOLTRE SU HUFFPOST

Boston Marathon Explosion (GRAPHIC PHOTOS)
Principaux attentats terroristes aux États-Unis