NOUVELLES

Ce sera Budaj

16/04/2013 01:09 EDT | Actualisé 15/06/2013 05:12 EDT

On n'en est pas encore rendus à l'époque des débats Carey Price-Jaroslav Halak, mais disons que Peter Budaj aura la chance d'agrandir son bassin de partisans mercredi.

Michel Therrien a fait sursauter les membres des médias, mardi, après l'entraînement à Brossard, quand il a indiqué que Budaj sera son gardien partant pour le duel de mercredi à Pittsburgh, contre les Penguins.

« On a deux bons gardiens, on a l'intention d'utiliser les deux, a lancé l'entraîneur-chef du Canadien, pour expliquer sa décision.

« Chaque fois qu'on lui a demandé de jouer, il a bien joué. J'ai confiance en Peter pour demain. »

Avec des rencontres mercredi et jeudi, il était évident que les deux gardiens se partageraient la tâche. Mais en général, il revient au gardien numéro 1 de disputer le duel contre l'adversaire le plus coriace. Or, le pauvre Lightning de Tampa Bay sera en visite jeudi.

Après avoir accordé 9 buts sur ses 33 derniers tirs, Price vit toutefois ses moments les plus difficiles des deux dernières années. Il a signé un seul gain à ses cinq derniers départs.

« On va lui donner le temps de rebondir. J'ai confiance en lui », a assuré Therrien.

« Chaque joueur ou chaque équipe, pendant une saison, vit de l'adversité, et il n'y a pas de mal à ça, a enchaîné l'entraîneur-chef. On vit un peu d'adversité en tant qu'équipe, et pas seulement parce qu'on a perdu deux matchs. C'est la façon dont on perd les matchs. Quand tu réagis de la bonne façon à l'adversité, tu avances en tant qu'équipe. »

Therrien a annoncé sa décision après la fermeture des portes du vestiaire. Price avait refusé de s'adresser aux médias, mais Budaj, lui, a longuement parlé des difficultés de l'équipe, notamment en première période. Avant la rencontre de samedi, le CH avait seulement accordé 14 buts en 40 matchs en première période. Ce chiffre est passé à 20 après les performances de samedi et de lundi.

« On se prépare de la même façon même si on a assuré notre place en séries, a dit Budaj, en faisant référence au reproche adressé la veille par Therrien. Ce n'est pas un manque de quoi que ce soit, ce sont simplement des erreurs mentales et l'autre équipe nous fait payer. On devra être 100% meilleurs demain contre les Penguins. »

Le mea culpa

Évidemment, la situation des gardiens n'aurait pas atteint ce point si la brigade défensive était aussi étanche qu'en début de saison. Or, depuis la perte d'Alexei Emelin, le CH a subi trois revers en quatre matchs, et les duos d'arrières n'affichent plus leur cohésion d'antan.

Nathan Beaulieu et Davis Drewiske ont multiplié les séquences dangereuses, lundi, Andrei Markov affiche un différentiel de -5 depuis que son compatriote ne joue plus et même le toujours fiable Josh Gorges a mal paru sur quelques buts des Flyers.

« On ne joue pas comme on l'aimerait, a mentionné Gorges. Mais on doit se demander si on veut en sortir grandi, ou si on veut rentrer avec la queue entre les deux jambes. »

« Ce n'était pas du hockey digne du Canadien de Montréal, a dit Beaulieu, au sujet de l'échec de lundi. Nous n'étions pas satisfaits, en tant qu'équipe et moi-même, personnellement. On veut rebondir demain à Pittsburgh. »

Beaulieu pourrait d'ailleurs être la victime collatérale des récents événements. À l'entraînement, Yannick Weber a pris la place de Beaulieu aux côtés de Drewiske. Weber a raté les 18 derniers matchs du Tricolore, d'abord sur blessure, puis sur décision de l'entraîneur.

Therrien n'a rien dévoilé lorsque questionné sur ses intentions pour mercredi.

« Jean-Jacques Daigneault (le responsable des défenseurs) me rappelle souvent que j'ai seulement 20 ans, que j'ai une longue carrière devant moi et que je ne dois pas me laisser abattre, a raconté Beaulieu. C'est un apprentissage. Je dois y aller un jour à la fois et me rappeler que c'est un processus, pas une course. »

PLUS:rc