NOUVELLES

L'Université Laval quitte la CREPUQ

15/04/2013 08:40 EDT | Actualisé 15/06/2013 05:12 EDT
Agence QMI

L'Université Laval claque la porte de la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ). Le recteur de l'Université Laval, Denis Brière, en a fait l'annonce lundi après-midi dans un communiqué.

L'Université Laval considère que la CREPUQ ne répond plus aux besoins de l'institution en matière de défense et de promotion de ses intérêts et de son identité.

« Au cours des dernières années, nous observons qu'une tendance se développe au Québec, soit celle de considérer toutes les universités québécoises comme un groupe homogène dont les membres sont collectivement responsables des décisions de chacun. Cette tendance met non seulement à risque la richesse de la diversité des universités québécoises pour leur développement, mais fragilise également l'autonomie des universités », fait valoir M. Brière.

La question du financement des universités semble également au coeur de la décision du recteur Brière de retirer l'Université Laval de la CREPUQ.

Rappelons que depuis l'automne dernier, M. Brière fait bande à part sur cette question. Il est, par exemple, le seul recteur à avoir publiquement dénoncé les compressions budgétaires imposées par le gouvernement Marois dans le réseau universitaire.

« L'autonomie de nos universités est régulièrement attaquée depuis les dernières années sous le prétexte, entre autres, d'éviter certains déboires financiers isolés vécus par certaines universités. Pourtant, cette autonomie est un élément fondamental qui a permis historiquement aux universités d'être le moteur du développement de nos sociétés », fait valoir M. Brière.

La CREPUQ n'a pas réagi pour le moment. L'Université Laval devient la seule université québécoise à ne pas faire partie de la CREPUQ.

La CREPUQ est un organisme privé qui regroupe, sur une base volontaire, tous les établissements universitaires québécois.