NOUVELLES

La poussière de nickel provient d'Arrimage Québec

15/04/2013 02:24 EDT | Actualisé 15/06/2013 05:12 EDT
Radio-Canada

La poussière de nickel retrouvée en concentrations élevées dans le secteur Limoilou, à Québec, provient bel et bien des activtiés de transbordement de l'entreprise Arrimage Québec, située au port de Québec, selon les analyses menées par le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs.

Des spécialistes du ministère de l'Environnement tiennent actuellement une conférence de presse à l'édifice Marie-Guyart, à Québec, pour préciser les résultats des tests qu'ils ont effectués au cours des derniers mois.

Le ministère a fait parvenir aujourd'hui un avis de non-conformité à l'entreprise qui a jusqu'au 3 mai pour lui fournir un plan d'action à court et moyens termes afin de corriger la situation.

Plusieurs citoyens de Limoilou s'inquiètent depuis des semaines au sujet de cette concentration de nickel dans ce quartier de la ville. Certains citoyens, dont Véronique Lalande du Comité vigilance Port de Québec, montraient du doigt les activités au Port de Québec.

Il y a un peu plus de deux semaines, le maire Labeaume avait tenu à rassurer la population au sujet de données du ministère du Développement durable qui démontraient des concentrations presque six fois supérieure aux normes de nickel. En présence du ministre de l'Environnement, Yves-François Blanchet, il avait assuré la pleine collaboration de la Ville avec les autorités de la Santé publique et celles du ministère afin de trouver la ou les sources de contamination.