NOUVELLES

Une nouvelle province de la Chine touchée par la grippe aviaire

14/04/2013 01:00 EDT | Actualisé 13/06/2013 05:12 EDT

Le virus de la grippe aviaire H7N9 continue de se propager en Chine. Bien que le virus ne puisse se transmettre d'homme à homme, deux nouveaux cas ont été signalés dimanche dans la province du Henan.

Située à l'ouest du foyer initial de la maladie, cette province de l'est de la Chine était jusqu'ici épargnée.

Les deux nouvelles personnes infectées sont un cuisinier de 34 ans et un fermier de 65 ans. Le premier est dans un état critique, mais la situation du second est stable. Les proches des deux malades sont en observation, mais ne présentent aucun symptôme.

De nouveaux cas sont aussi apparus dans le Zhejiang, qui se trouve à l'intérieur la zone de contamination initiale. Les quatre personnes atteintes sont toutes dans un état grave.

« Rien ne permet de prévoir comment la maladie va se propager, mais il n'est pas surprenant que nous ayons de nouveaux cas dans des lieux différents, comme cela a été le cas à Pékin », affirme Michael O'Leary de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en Chine.

À l'origine, la maladie s'est manifestée dans trois provinces de l'est du pays, y compris à Shanghai, métropole de l'est. Puis, samedi, un premier cas a été déclaré à Pékin, capitale du pays. La fillette de 7 ans en question est dans un état stable.

Au total, 13 personnes sont mortes de la grippe H7N9 sur les 60 qui ont contracté le virus depuis le début de la vague d'éclosion, le 31 mars dernier.

Depuis, des dizaines de milliers de volailles ont été abattues dans certaines grandes villes chinoises, dont plus de 500 à Pékin. Les autorités ont aussi exigé la fermeture des marchés de volailles vivantes et interdit les courses de pigeons dans les régions touchées. De plus, les hôpitaux ont mis sur pied des cliniques spéciales pour les patients présentant des symptômes du H7N9.

Les scientifiques craignent qu'une mutation virale rende possible la contamination d'humain à humain, ce qui pourrait entraîner une pandémie.

PLUS:rc