NOUVELLES

Une bonne année des sucres en raison du temps doux

14/04/2013 09:48 EDT | Actualisé 14/06/2013 05:12 EDT
AP
FILE - In this Feb. 25, 2009 file photo, maple syrup bottles line a shelf at the Morse Farm Maple Sugarworks in East Montpelier, Vt. Vermont lawmakers are dealing with a sticky issue — a bill that would change the grading system for maple syrup. The Senate has passed a bill that would, for example, change Grade A Fancy syrup to "Golden Delicate." Grade A Medium Amber would be called "Amber Rich." (AP Photo/Toby Talbot, File)

Les producteurs de sirop d'érable du Québec affirment que 2013 est une excellente année, principalement en raison du temps doux enregistré au cours des dernières semaines.

De nombreux acériculteurs et propriétaires d'érablières confirment que le temps printanier plutôt clément a contribué à la hausse de leur production. C'est le cas pour Richard Blouin, propriétaire de la Sucrerie Blouin située à Saint-Jean-de-l'Île-d'Orléans.

« La température n'était pas très chaude. Ç'a été juste sous le point de congélation. Il n'a pas fait trop chaud au moins de mars. La sève n'a pas monté », se réjouit-il.

Hausse de la fréquentation

L'année 2013 est bonne non seulement en matière de production, mais également au niveau de la fréquentation dans les sucreries et les érablières. À la Sucrerie Blouin, entre 1000 et 1200 repas sont servis chaque fin de semaine depuis le début du temps des sucres. Cela représente une augmentation de l'ordre de 10 % par rapport à l'année dernière.

La hausse du nombre de touristes européens n'est pas étrangère à l'augmentation de l'achalandage, dit M. Blouin. Ce dernier ajoute que la clientèle locale a également été au rendez-vous.

« Cette année, ç'a très bien répondu [...] D'après moi, on va être encore plus haut que l'année passée. Il y a beaucoup de touristes, les Québécois répondent bien. Ça va très bien notre affaire », lance M. Blouin.

INOLTRE SU HUFFPOST

La cabane urbaine de Montréal