POLITIQUE

Compressions dans les garderies privées: toujours pas d'entente avec Québec

14/04/2013 08:23 EDT | Actualisé 14/06/2013 05:12 EDT
Shutterstock
a frustrated and angry young...

MONTRÉAL - Le gouvernement Marois n'a toujours pas réussi à conclure d'entente avec l'Association des garderies privées du Québec (AGPQ) sur la nouvelle proposition de compressions.

Selon la ministre responsable, Nicole Léger, les discussions se poursuivent en groupes de travail afin de trouver une solution.

Mme Léger répète que les objectifs de compressions du gouvernement doivent être atteints, mais elle se dit «souple» sur les moyens d’y parvenir.

Une entente a par ailleurs été conclue jeudi avec les centres de la petite enfance.

À l’Association des garderies privées, on affirme que la proposition gouvernementale affecterait la qualité du réseau, mais on ne donne aucune précision sur l’offre de Québec, respectant le huis clos.

Le mois dernier, le gouvernement Marois a annoncé aux quelque 600 garderies privées subventionnées des compressions de plus de 18 millions $.