NOUVELLES

Procès d'Hosni Moubarak: le juge se récuse

13/04/2013 05:27 EDT | Actualisé 13/06/2013 05:12 EDT

Le nouveau procès de l'ancien dirigeant égyptien Hosni Moubarak a été interrompu dès son ouverture, samedi, lorsque le juge a annoncé qu'il quittait son poste.

Le juge Moustafa Hassan Abdallah a renvoyé la cause devant une Cour d'appel, afin qu'il nomme un nouveau tribunal. Il a évoqué son « malaise » face au procès.

Hosni Moubarak subit un nouveau procès pour son rôle dans la mort de manifestants pendant le soulèvement populaire contre son régime, à l'hiver 2011. Il avait été condamné à la prison à vie l'an dernier, mais la Cour de cassation a ensuite ordonné la reprise du procès.

Deux de ses fils, l'ancien ministre de l'Intérieur et six anciens responsables de la police sont aussi accusés dans ce procès.

Il y a quelques jours, des avocats des familles de victimes avaient déploré le fait que le juge Abdallah ait présidé, l'an dernier, un autre procès en lien avec les manifestations de 2011. Selon eux, le juge n'avait donc pas la crédibilité pour mener ce procès. Dans cette cause, les responsables du régime accusés avaient tous été acquittés.

Hosni Moubarak, âgé de 84 ans, était arrivé au tribunal un peu plus tôt, à bord d'une ambulance. Il est détenu dans un hôpital militaire en raison des nombreux problèmes de santé dont il souffre depuis sa chute.

PLUS:rc