NOUVELLES

Mobilicity dans la mire de Telus

12/04/2013 08:52 EDT | Actualisé 12/06/2013 05:12 EDT

Telus aurait entamé des négociations en vue d'avaler son rival Mobilicity, qui offre des services de téléphonie mobile dans plusieurs grandes villes canadiennes.

Selon le Globe and Mail, les négociations en vue d'un rapprochement durent depuis déjà deux mois. Le montant de la transaction pourrait s'établir entre 350 millions et 400 millions de dollars.

Mobilicity a démarré ses activités au Canada en 2008, après avoir investi près de 250 millions de dollars pour mettre la main sur des fréquences mises aux enchères par le gouvernement fédéral. L'entreprise privée, qui n'est pas tenue de dévoiler son bilan financier, compterait aujourd'hui environ 250 000 abonnés.

Mobilicity, ainsi que ses rivaux Wind Mobile et Public Mobile, ont annoncé récemment qu'ils se retiraient de l'Association canadienne des télécommunications sans fil (ACTSF). Ils reprochent à l'organisation de favoriser les géants Bell, Rogers et Telus dans ses décisions, ce qui freine la progression des petits joueurs dans l'industrie.

Dans ce contexte, les trois entreprises semblent abandonner la course. En plus de Mobilicity qui pourrait passer aux mains de Telus, Public Mobile, le plus petit fournisseur de téléphonie sans fil au pays, aurait embauché des experts pour trouver un acheteur potentiel. Les propriétaires européens de Wind Mobile ont déjà manifesté leur intention de vendre la société.

L'objectif du gouvernement fédéral de favoriser la concurrence dans cette industrie de 19 milliards de dollars pourrait donc être compromis à court terme.

PLUS:rc