DIVERTISSEMENT

La lutte aux documents perdus donne des résultats à la Grande Bibliothèque

12/04/2013 05:28 EDT | Actualisé 12/04/2013 05:29 EDT
Shutterstock
huge book stack against book...

L’année dernière, la Grande Bibliothèque a perdu un peu plus de 4 000 documents. Des biens empruntés par les usagers qui n’ont jamais été retournés ou, encore, qui ont tout simplement disparu de la collection de l’institution. Il s’agit toutefois d’une amélioration marquée en regard des années précédentes.

En 2011 et 2012, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) a perdu la trace de 4 363 biens. De ce nombre, 3 007 livres imprimés ont disparu, 929 DVD et 428 CD, a appris Le Huffington Post Québec grâce à des documents obtenus en vertu de la Loi d’accès à l’information.

Un chiffre considérablement plus bas que les années précédentes. En effet, pour la période 2010-2011, BAnQ avait perdu la trace de 6 161 biens de sa Collection universelle. C’était déjà une baisse comparativement à 2009-2010, où le nombre de documents égarés avait été de 7 829.

Des contrôles renforcés

«Annuellement, la Grande Bibliothèque enregistre 5 millions de prêts de documents. BAnQ compte plus de 300 000 abonnés. […] La diminution que l’on observe peut être attribuée aux mesures de contrôle renforcées des retards et des sommes dues par les usagers», explique par courriel Claire-Hélène Lengellé, responsable des relations avec les médias à la BAnQ.

Ainsi, dans les cas de retard, l’usager recevra un premier avis après 7 jours. C’est seulement après 21 jours, lors du troisième avis, qu’il recevra une facture incluant une amende pour le retard et, s’il y a lieu, un montant d’argent pour le document non rendu.

«Les usagers qui accumulent des frais de plus de 10 $ - il y a trois ans ce plafond était de 20 $ - ne peuvent plus emprunter ou user des services de la Grande Bibliothèque. De même, au moment du renouvellement de sa carte, tous les deux ans, un usager doit s’acquitter de tous les frais accumulés à son dossier», précise la responsable des médias.

Dans certains cas, après 60 jours, le dossier de l’usager peut être acheminé à une agence de recouvrement.

Achats de documents

BAnQ procède annuellement à plusieurs achats de biens. Uniquement pour l’année dernière, l’institution a déboursé 3 832 260 $ pour enrichir ou renouveler sa collection.

Parmi les achats, on compte l’achat de 88 416 livres imprimés, 17 422 livres numériques, 10 618 CD, 9 756 DVD et 534 jeux vidéo.

INOLTRE SU HUFFPOST

Librerie da sogno