NOUVELLES

Le texto lié à la superficialité

12/04/2013 08:32 EDT | Actualisé 12/06/2013 05:12 EDT

Plus une personne fait usage des textos fréquemment, moins elle accorde d'importance à la moralité et à la spiritualité, a conclu une étude réalisée à l'Université de Winnipeg.

Les chercheurs ont voulu mettre à l'épreuve « l'hypothèse de la superficialité », décrite par l'auteur Nicholas Carr et d'autres. Selon cette hypothèse, l'utilisation fréquente de communications brèves, comme des textos et des tweets, encouragerait des réflexions rapides et des pensées superficielles.

L'étude a sondé plus de 2300 étudiants en psychologie sur leurs habitudes d'usage de la messagerie texte, sur leurs traits de caractère et sur leurs objectifs de vie. Les données ont été amassées au début de la session d'automne durant trois années consécutives.

L'analyse des données a démontré que ceux qui envoient plus de 100 messages textes par jour sont 30 % moins susceptibles d'affirmer qu'un style de vie éthique et basé sur des principes est important, comparé à ceux qui envoient 50 messages ou moins.

Elle a aussi démontré que les grands utilisateurs de textos estimaient que la richesse et l'image de soi importaient davantage que la moralité et la spiritualité.

Parmi les participants à l'étude, 30 % envoyaient plus de 200 messages textes par jour et 12 % en envoyaient plus de 300.

Le texto aussi lié à l'intolérance

Autre donnée troublante, l'étude aurait trouvé une corrélation entre le texto et l'intolérance.

Durant une expérience en laboratoire, les chercheurs ont séparé les sujets en trois groupes : des étudiants qui ne communiquaient qu'en textos, d'autres qui parlaient au cellulaire et un troisième groupe qui ne faisait aucun des deux.

Les chercheurs ont ensuite demandé à tous les étudiants de noter la perception qu'ils ont de divers groupes sociaux, et ceux qui avaient eu recours aux messages textes ont montré des perceptions plus négatives des groupes minoritaires que les autres participants.

La cause de ces corrélations n'est pas connue des chercheurs de l'Université de Winnipeg et n'a pas été explorée durant leur étude.

PLUS:rc