NOUVELLES

Le Portugal accélère ses coupes budgétaires

12/04/2013 01:48 EDT | Actualisé 11/06/2013 05:12 EDT

En réponse à la décision de la Cour constitutionnelle d'invalider plusieurs mesures d'austérité, prévues au budget de l'État de 2013. le premier ministre portugais a annoncé une accélération des coupes dans les dépenses publiques.

« Nous allons anticiper des mesures prévues pour 2014 », a dit Pedro Passos Coelho lors d'une conférence de presse vendredi.

Le rejet de plusieurs mesures de rigueur par la Cour constitutionnelle a privé le gouvernement portugais d'environ 1,3 milliard d'euros d'économies (1,7 milliard de dollars) ce qui a compromis son engagement à ramener d'ici la fin de l'année le déficit budgétaire à 5,5 % du PIB.

« Nous travaillons pour trouver de nouvelles mesures qui auront une valeur équivalente [...]. Mais nous n'augmenterons pas les impôts. Nous agirons du côté des dépenses », a-t-il aussi dit.

Les ministères de la Sécurité sociale, de la Santé, de l'Éducation et les entreprises publiques subiront notamment des coupes de 600 millions de dollars.

L'économie portugaise chancelante

L'économie portugaise est considérée comme fragile depuis quelque temps. Des données publiées au mois de mars par l'Institut national de la statistique du Portugal ont révélé que l'économie s'était contractée de 3,2 % en 2011, aggravant davantage la récession dans ce pays de près de 11 millions d'habitants.

Le pays est affligé d'un taux de chômage de 17,6 %. Au sein de la zone euro, seules la Grèce et l'Espagne accusent un taux de chômage plus élevé.

PLUS:rc