NOUVELLES

Vettel gifle Webber

11/04/2013 09:21 EDT | Actualisé 11/06/2013 05:12 EDT

Sebastian Vettel n'a pas fait dans la demi-mesure. Il a jeté un pavé dans la mare à son arrivée dans le paddock. Frondeur, il a dit qu'en Malaisie, il avait fait payer Mark Webber.

Le personnel médias de Red Bull aura un week-end agité. Répondant aux questions des journalistes dans le paddock, Vettel a expliqué qu'il en voulait à Webber de ne pas l'avoir aidé au Grand Prix du Brésil de 2012, et qu'il lui a rendu la monnaie de sa pièce à Sepang. 

« Probablement, indirectement, on peut dire cela, a -t-il admis. Je respecte Mark en tant que pilote, mais il y a eu plus d'une occasion, dans le passé, où il aurait pu aider l'équipe sans l'avoir fait. »

« Selon moi, il est toujours bon de dire la vérité, a-t-il précisé. Peut-être que, parfois, la vérité n'est pas ce que les gens veulent entendre parce qu'elle est suivie de controverse, une controverse qui est plus populaire que la vérité. Je vous ai dit après la course ce qu'il s'était passé: j'étais en course, et je me suis concentré sur l'objectif qui était de gagner.

« J'ai eu un appel à la radio que j'ai entendu mais je n'ai pas compris sur le moment. J'aurais dû comprendre et c'est la raison pour laquelle je me suis excusé auprès de l'équipe.  Je me suis placé au-dessus du collectif, mais ce n'était pas mon intention. Maintenant, à vous de me croire ou de ne pas me croire. »

« Si j'avais compris le message, j'y aurais pensé. L'équipe voulait que je reste derrière Mark. Je pense que j'aurais fait la même chose, car Mark ne méritait pas d'être en tête », a-t-il affirmé.    

Sebastian Vettel, en choisissant la vérité, coupe irrémédiablement les ponts avec son coéquipier, et Red Bull en souffrira forcément dans la lutte pour le titre des constructeurs. Et il pousse Webber vers la sortie. 

Quant à la possibilité qu'il soit sanctionné par l'équipe, Vettel a frisé l'irrespect face aux membres de la presse.

« Une sanction ? Vous rêvez peut-être ?, a-t-il réagi. Mais à quoi vous attendez-vous ? Eh bien proposez quelque chose... Je vous dis que nous avons déjà réglé cela à l'interne. »

Ce qui confirme les propos de Webber sur le podium de Malaisie, quand il a dit que « Vettel serait protégé comme toujours ». Protégé par le responsable de la filière des pilotes Red Bull, Helmut Marko.

L'attaque de Vettel sur son coéquipier a vite fait le tour du paddock. Jenson Button est très surpris de l'attitude de Sebastian Vettel.

« Je suis surpris qu'il ait dit cela, a dit le pilote McLaren au magazine Autosport. C'est quelqu'un qui a tellement de talent et qui est tellement apprécié par son équipe... C'est aussi quelqu'un qui a un caractère plutôt facile. Je suis surpris. Beaucoup de gens ont remporté des Championnats sans se comporter de la sorte. »

PLUS:rc