NOUVELLES

Réunion du G8: la Syrie et la Corée du Nord sous la loupe

11/04/2013 03:33 EDT | Actualisé 10/06/2013 05:12 EDT

La réunion des ministres des Affaires étrangères du G8 se déroule jeudi à Londres, où les discussions vont porter principalement sur la Syrie, la Corée du Nord et l'Iran.

La situation en Corée du Nord sera certainement en tête des préoccupations. Selon des médias japonais, le Japon plaidera pour un front concret contre les menaces de Pyongyang, dont le ton est de plus en plus belliqueux depuis l'application de sanctions à son endroit par la communauté internationale en raison à un essai nucléaire, en février.

La position envers les menaces nord-coréennes fait l'unanimité au sein du G8. Mercredi, la Russie a affirmé qu'elle était en accord avec les États-Unis quant à leur gestion de la crise.

Désaccords syriens

Le conflit syrien, qui vient de passer le cap des deux ans, est aussi à l'ordre du jour. La Grande-Bretagne et la France devraient à nouveau demander aux autres pays du G-8 d'autoriser la fourniture d'armes aux rebelles syriens. Des représentants de la Coalition nationale syrienne sont d'ailleurs présents et devaient avoir des rencontres privées avec certains des ministres présents.

La livraison d'armes aux rebelles est cependant loin de faire l'unanimité, surtout depuis que l'organisation d'al-Qaïda en Irak a annoncé cette semaine son alliance avec le front rebelle syrien al-Nousra.

De plus, il existe d'importants désaccords entre les pays du G8 concernant la crise syrienne. Le groupe comprend les deux alliés du régime de Bachar Al-Assad, la Chine et la Russie.

Finalement, le programme nucléaire d'un autre pays, l'Iran, sera étudié par les délégations présentes. La semaine dernière, une réunion sur le sujet tenue au Kazakhstan et où Téhéran étant présente, s'est soldée par un échec.

Le G8 regroupe huit des pays les plus puissants au monde: les États-Unis, le Canada, la Chine, la Russie, la France, l'Italie, la Grande-Bretagne, le Japon et l'Allemagne.

PLUS:rc