NOUVELLES

Réforme de l'aide sociale : les opposants maintiennent la pression

11/04/2013 05:42 EDT | Actualisé 11/06/2013 05:12 EDT

Les groupes qui s'opposent à la réforme de l'aide sociale continuent à mettre de la pression sur le gouvernement pour le faire reculer. Jeudi, des manifestations se sont déroulées dans cinq villes de la province, dont une à Québec. Ils ont également reçu l'appui des directeurs de la santé publique qui demandent maintenant à Agnès Maltais de mettre sa réforme en veille.

Devant les bureaux du ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale, sur la rue Saint-Amable à Québec, une quarantaine de personnes ont répondu à l'appel lancé par une soixantaine d'organismes communautaires et sociaux

Ils ont réitéré leur demande à la ministre Agnès Maltais de surseoir aux modifications proposées qui, selon les manifestants, appauvriront davantage ceux qui doivent composer avec les revenus de l'aide sociale.

La porte-parole de la manifestation, Marie Ève Duchesne, s'est réjoui de recevoir plusieurs appuis dans sa lutte. « On a la Commission des droits de la personne, le Protecteur du citoyen et les Directions de la santé publique qui sortent ensemble pour dire : non, les coupures, on ne peut pas faire ça, c'est mettre la survie des gens en danger », indique-t-elle.

Malgré les manifestations, la ministre maintient le cap. Agnès Maltais croit que ses modifications à l'aide sociale sont mal comprises. Elle se dit également déçue de la sortie des directeurs de la santé. La ministre soutient qu'ils n'ont pas tenu compte des assouplissements annoncés, ni des bénéfices à long terme des modifications prévues.

PLUS:rc