NOUVELLES

Israël veut bloquer le chemin à Potash Corp

11/04/2013 09:00 EDT | Actualisé 11/06/2013 05:12 EDT

Le nouveau ministre israélien des Finances, Yaïr Lapid, s'oppose « fermement » à la vente de la société Israel Chemicals au géant canadien Potash Corp.

Numéro un mondial des engrais basé à Saskatoon, Potash Corp tente depuis plusieurs années d'accroître sa part de 14 % dans cette société. Israel Chemicals occupe le huitième rang mondial dans le domaine des fertilisants, notamment grâce à l'exploitation de la potasse de la mer Morte.

Si elle se réalisait, cette transaction serait la plus importante prise de contrôle d'une entreprise au Moyen-Orient, note l'agence de presse économique Bloomberg.

M. Lapid, dont le parti a obtenu le deuxième plus grand nombre de sièges aux dernières élections, a par ailleurs décidé de créer un comité chargé de réexaminer les droits de l'État sur les ressources naturelles gérées par des entreprises privées.

« Lapid n'est pas le seul à décider même s'il a un poids décisif en tant que ministre des Finances », a précisé un haut responsable israélien interrogé par l'Agence France-Presse.

« Cela pourrait être le dernier clou dans le cercueil », a pour sa part commenté Richard Gussow, un analyste de la DS Securities & Investments basé à Tel-Aviv.

L'an dernier, le directeur général de Potash Corp, Bill Doyle, avait rencontré le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou pour tenter de conclure l'achat d'Israel Chemicals.

PLUS:rc