NOUVELLES

L'usage d'antibiotiques pour animaux reste peu documenté

10/04/2013 07:37 EDT | Actualisé 10/06/2013 05:12 EDT

Hormis au Québec et à Terre-Neuve, il est possible, dans la majorité des provinces du pays, d'acheter des antibiotiques pour animaux sans ordonnances et en dehors de toute surveillance. Résultat : on ne connaît pas la quantité d'antibiotiques utilisée par les fermiers canadiens.

Dans la moitié des provinces, les détaillants n'ont pas besoin de permis, et les fermiers peuvent même en importer eux-mêmes.

Pourtant, il est connu qu'un usage imprudent des antibiotiques accélère la résistance des bactéries. En outre, de nos jours, les transferts de résistance entre l'animal et l'humain sont avérés et de plus en plus observés.

Les vétérinaires du Manitoba militent depuis bientôt dix ans pour que la province prenne ce problème plus au sérieux. « Ils ont dit que pour eux autres, ce n'est pas une priorité et que ce serait quelque chose de national », relate le Dr Marc Philippot, de l'Association des médecins vétérinaires du Manitoba.

La prescription, la vente ou la commercialisation des médicaments vétérinaires est une prérogative provinciale, mais c'est le fédéral qui encadre l'usage de ces produits.

Pendant qu'Ottawa et les provinces se renvoient la responsabilité du contrôle des antibiotiques pour animaux, le chercheur Scott Weese, de l'Université Guelph, constate que l'antibiorésistance continue de gagner du terrain. « Il y a tant de trous dans les réglementations qu'un bon pourcentage des antibiotiques utilisés n'est pas documenté », affirme-t-il.

En attendant, grâce aux prescriptions obligatoires en vigueur sur son territoire, le Québec commencera à recueillir des données détaillées sur l'utilisation des antibiotiques, une première en Amérique du Nord.

« Je pense que les autres juridictions vont devoir y réfléchir. C'est une recommandation de l'Association mondiale de la santé animale que l'utilisation des antibiotiques se fait sous supervision vétérinaire », souligne le vétérinaire en chef du Québec, le Dr Michel Major.

D'après un reportage d'André Dalencour, à ne pas manquer au Téléjournal Manitoba


Afficher Règlementations sur les antibiotiques pour animaux sur une carte plus grande

PLUS:rc