Huffpost Canada Quebec qc

Le Canada en 17e place sur 29 pays riches pour le bien-être des enfants

Publication: Mis à jour:
CHILD GIRL
Shutterstock

TORONTO - Un nouveau rapport de l'UNICEF portant sur le bien-être des enfants classe le Canada en 17e place sur 29 pays dits «riches».

Ce document établit un classement autour de cinq critères: le bien-être matériel, la santé et la sécurité, l’éducation, les comportements et risques, ainsi que le logement et l’environnement.

Le Canada obtient son meilleur rendement de l'étude comparative — une 11e place — en matière de logement et d'environnement. L'agence onusienne a placé le Canada au 14e rang en éducation, au 15e en matière de bien-être matériel, au 16e pour les comportements et risques, et au 27e en matière de santé et de sécurité.

Au sujet des comportements et risques, le Canada fait belle figure, avec une troisième place en matière de tabagisme. L'UNICEF souligne que seulement quatre pour cent des enfants âgés de 11, de 13 et de 15 ans ont déclaré avoir fumé au moins une fois par semaine.

On ne peut cependant pas en dire autant pour le cannabis. Le Canada pointe en 29e et dernière place, alors que 28 pour cent des enfants ont dit qu'ils avaient fait usage de cannabis dans la dernière année.

Quand il s'agit de l'obésité, le Canada est en 27e place, avec une proportion de 20,24 pour cent des enfants en surpoids.

Le Canada arrive en 21e place pour l'intimidation, 35 pour cent des enfants et adolescents de 11, 13 et 15 ans ayant subi de l'intimidation à l'école au moins une fois au cours des derniers mois.

L'UNICEF a classé le Canada 22e en ce qui concerne la mortalité infantile.

La direction d'UNICEF Canada déplore que les enfants canadiens se situent dans la moitié inférieure du classement général comparativement à d'autres pays industrialisés. Pour le président et chef de la direction d'UNICEF Canada, David Morley, il est clair que le Canada n'en fait pas assez si l'on tient compte de la santé de son économie comparativement aux dures récessions qu'ont connues d'autres pays.

«Il est clair que le Canada peut faire mieux. La protection et la promotion du bien-être de nos enfants doit devenir une priorité nationale», a-t-il déclaré.

Ce sont les Pays-Bas qui figurent en tête du classement général de l'étude. Il s'agit du seul pays classé parmi les cinq premiers dans toutes les dimensions de bien-être des enfants.

Quatre pays nordiques — la Norvège, l'Islande, la Finlande, et la Suède — complètent le palmarès des cinq premiers pays du classement.

Les cinq pays qui se sont le moins bien classés sont la Grèce, suivie des États-Unis, de la Lituanie, de la Lettonie, et finalement de la Roumanie.

En ce qui concerne le classement global sur la façon dont les enfants perçoivent eux-mêmes leur bien-être, le Canada a glissé de sept places, pour atteindre le 24e rang. Seuls cinq pays de l'Europe de l'Est se sont classés en bas du Canada dans cette catégorie.

«D'écouter les voix des enfants, même dès le plus jeune âge, et en savoir davantage sur la façon dont ils perçoivent et évaluent leur propre vie est crucial pour l'amélioration de leur bien-être», a ajouté M. Morley.

Le député fédéral néo-démocrate Alexandre Boulerice a fustigé ces résultats «catastrophiques».

«Ce n'est pas surprenant après sept ans de régime conservateur, où les inégalités sociales ont continué d'augmenter, et la lutte à la pauvreté ne fait pas partie du tout de leurs perspectives», a-t-il estimé.

Il a déploré que le gouvernement ait rejeté plusieurs idées de l'opposition qui, selon son parti, réduiraient la pauvreté des enfants, comme par exemple une stratégie nationale du logement social.

Aussi sur Le HuffPost:

Comment élever des enfants heureux
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction