POLITIQUE

Québec sévit contre les « surfeurs » de la route

10/04/2013 01:08 EDT | Actualisé 09/06/2013 05:12 EDT
Alamy

Les pilotes automobiles improvisés, qui se livrent à des courses de rue, et les adeptes de surf de voiture seront punis plus sévèrement. Ces infractions seront assorties de 12 points d'inaptitudes à compter du 25 avril prochain, a annoncé le gouvernement du Québec, mercredi.

Les nouvelles mesures s'ajouteront à celles déjà en place, soit

  • La suspension immédiate du permis de conduire (30 jours dans le cas d'une récidive)
  • La saisie immédiate du véhicule pour 7 jours (30 jours dans le cas d'une récidive)
  • Une contravention de 1000 $

« Les courses de rue et le surf de véhicule sont des comportements inacceptables », a rappelé le ministre des Transports, Sylvain Gaudreault. « Ils sont la source d'accidents mortels ou causant des blessures irréversibles à de jeunes hommes et de jeunes femmes. Le gouvernement prend les moyens nécessaires pour enrayer ce phénomène de nos routes. » 

Par ailleurs, une nouvelle sanction entrera en vigueur au Code de la sécurité routière à compter du 4 mai 2013. Les conducteurs échouant l'un des trois tests de coordination des mouvements qui peuvent être exigés par un policier verront leur permis suspendu pour 24 heures. La sanction vise à retirer de la circulation les conducteurs qui ne sont pas en état de conduire. Si l'alcool est en cause, les sanctions prévues à cet effet s'appliqueront.