NOUVELLES

Les ravages de l'héroïne des pauvres à Portsmouth

09/04/2013 11:29 EDT | Actualisé 09/06/2013 05:12 EDT

Peu de gens le connaissent, mais l'OxyContin fait plus de ravages que bien des drogues. Le médicament, prescrit contre la douleur, s'est forgé un triste surnom : on l'appelle « l'héroïne des pauvres ».

Aux États-Unis, des médecins ont profité de la morosité et du désespoir dans certaines petites villes pour créer une dépendance chez des populations entières.

C'est le cas de Portsmouth, en Ohio, où Joyce Napier et Marcel Calfat ont découvert une épidémie d'une ampleur inimaginable.

PLUS:rc