NOUVELLES

La sécurité en Libye est faible, selon le premier ministre

09/04/2013 05:00 EDT | Actualisé 08/06/2013 05:12 EDT

Le premier ministre libyen, Ali Zeidan, a déclaré lundi que la sécurité dans son pays était « faible » alors que les milices continuent à gérer des prisons et à enlever des gens, incluant son chef de cabinet.

Il a révélé que quatre véhicules avaient été impliqués dans l'enlèvement de Mohamed Ali Ghatous, survenu il y a huit jours à environ 45 kilomètres à l'est de Tripoli, sans toutefois donner davantage de détails.

M. Ghatous est disparu peu de temps après qu'Ali Zeidan eut été assiégé dans son bureau par des miliciens pour avoir menacé de faire appel à des forces étrangères afin de mater les groupes armés.

Prenant la parole devant les médias lundi, le premier ministre a admis que la Libye traversait actuellement une période de vulnérabilité alors qu'elle tente de passer du chaos à l'ordre.

PLUS:rc