NOUVELLES

La phase 3 de la promenade Samuel-de-Champlain sous la loupe

09/04/2013 04:04 EDT | Actualisé 08/06/2013 05:12 EDT

Des citoyens de Québec s'inquiètent du manque d'accès au fleuve dans le projet de prolongement de la promenade Samuel-de-Champlain. Plusieurs questions à ce sujet ont été posées, mardi soir, lors de la séance d'information du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE).

La rencontre portait sur la troisième phase de l'aménagement de la promenade entre les côtes Sillery et Gilmour. Ce tronçon de deux kilomètres et demi comprendra entre autres l'aménagement d'une plage et d'un miroir d'eau.

Le réseau de transport de la Capitale (RTC) a récemment aboli le parcours 16 et réduit les services du parcours 1 qui desservent le secteur. Le projet de prolongement de la promenade prévoit par ailleurs 600 nouvelles places de stationnement pour les automobiles.

Catherine Boisclair d'Accès transports viables souhaite que les piétons et les utilisateurs du transport en commun ne soient pas laissés pour compte. « Nous on espère que la Commission de la Capitale nationale va considérer que les gens puissent s'y rendre autrement qu'en automobile. On a appris ce soir qu'un projet avec le RTC serait à l'étude. Nous, on va émettre des recommandations à cet effet, de rendre l'utile à l'agréable », dit-elle.

L'aménagement d'un nouvel accès au fleuve prévu dans le projet nécessitera le déplacement de la voie ferrée, le démantèlement d'un tunnel ferroviaire ainsi que l'aménagement d'une piste multifonctionnelle et d'un sentier piétonnier de deux kilomètres.

La Commission de la capitale nationale souhaite aussi faire passer de 60 à 50 kilomètres à l'heure la vitesse sur le boulevard Champlain, le long de la promenade.

Place des spectacles

La troisième phase du prolongement de la promenade Samuel-de-Champlain pourrait également inclure un espace dédié à des spectacles. La Commission de la capitale nationale travaille avec la Ville de Québec pour aménager un secteur voué à la scène près de la côte de Sillery.

L'urbaniste Philippe Plante affirme que le projet reste à préciser. « On travaille avec la Ville pour avoir un bâtiment ou un pavillon de services. D'un autre côté, ce serait d'avoir un espace événementiel, donc qui ne serait pas toujours aménagé. Ce n'est pas un amphithéâtre, c'est vraiment une surface gazonnée », explique-t-il.

Les travaux de prolongement de la promenade Samuel-de-Champlain coûteront 80 millions de dollars. Ils devraient se poursuivre jusqu'en 2015.

La première phase pour relier la côte de Sillery et le quai des Cageux a été réalisée entre 2003 et 2008. Elle a nécessité des investissements de 70 millions de dollars.

La seconde partie, au coût plus modeste de 6 millions de dollars, relie vers l'ouest le quai des Cageux à la plage Jacques-Cartier. Le sentier piétonnier s'étend sur 3,1 kilomètres.

PLUS:rc