NOUVELLES

Les États-Unis battent le Canada 3-2 et remportent le championnat mondial

09/04/2013 09:40 EDT | Actualisé 09/06/2013 05:12 EDT
AP

OTTAWA - Les États-Unis ont appliqué la leçon apprise à la dure sur leur territoire l'an dernier lors du Championnat du monde de hockey féminin et ont obtenu leur revanche face au Canada.

Les Américaines avaient écrasé les Canadiennes 9-2 en début de tournoi en 2012, mais avaient perdu 5-4 en prolongation en finale face à leurs éternelles rivales, à Burlington, au Vermont.

Les rôles ont été inversés cette année à Ottawa, alors que les États-Unis ont perdu en fusillade face au Canada lors du tour préliminaire, avant de se racheter en finale, mardi, remportant le match le plus important des deux par la marque de 3-2.

«Ce qui est vraiment important, c'est comment vous terminez le tournoi», a rappelé l'attaquante américaine Amanda Kessel, qui a inscrit le but vainqueur tôt en troisième période. «Je crois que nous avons joué notre meilleur match ce soir (mardi).»

La soeur de l'attaquant des Maple Leafs de Toronto Phil Kessel s'est amenée avec la rondelle lors d'une descente à deux contre un et a battu Shannon Szabados dans le haut du filet, après 3:09 de jeu au troisième tiers.

Les États-Unis ont limité le Canada à 16 tirs en direction du filet de Jessie Vetter et ont décoché 30 tirs contre Szabados. Cette dernière a toutefois gardé son équipe dans la rencontre.

«Si vous comparez la qualité des occasions de marquer, elles méritaient de gagner, a admis la capitaine adjointe du Canada Caroline Ouellette. Avec 16 tirs au but, c'est difficile de gagner un match de hockey.»

Les Américaines ont remporté quatre des cinq derniers titres mondiaux, et cinq des sept derniers. Brianna Decker et Megan Bozek ont marqué les autres buts des États-Unis, qui ont aussi profité de deux aides de Kendall Coyne.

Courtney Birchard et Caroline Ouellette ont répliqué pour le Canada, devant 13 776 spectateurs à la Place Banque Scotia.

Marie-Philip Poulin a récolté deux aides; la Beauceronne aura été la meilleure pointeuse du tournoi, avec six buts et six passes en cinq matchs. Elle a d'ailleurs été nommée la joueuse par excellence de la compétition.

«Elle a été notre meilleure joueuse du début à la fin, ça ne fait aucun doute», a déclaré l'entraîneur-chef du Canada, Dan Church.

Depuis le gain de 2-0 du Canada pour remporter la finale des Jeux olympiques de 2010, contre les Américaines, les deux clubs ont divisé les honneurs de leurs 16 rencontres.

Les États-Unis et le Canada se sont affrontés lors de chacune des finales du tournoi depuis sa création en 1990. Le Canada détient un avantage de 10-5 au chapitre des médailles d'or.

Les deux nations vont s'affronter au moins six fois l'hiver prochain, en préparation pour les Jeux olympiques de 2014 à Sotchi, en Russie.

Il y aura notamment un match le 20 décembre à Grand Forks, dans le Dakota du Nord.

Plus tôt dans la journée, la Russie a battu la Finlande 2-0 pour mériter le bronze.