NOUVELLES

Washington pourrait livrer des armes à la Somalie

08/04/2013 07:25 EDT | Actualisé 08/06/2013 05:12 EDT

Après l'assouplissement par l'ONU d'un embargo, le président américain songe à livrer des armes américaines au gouvernement somalien, qui est en proie à la rébellion des Shabab, des groupes islamistes armés.

Barack Obama a en effet signé un mémorandum autorisant son secrétaire d'État à réfléchir à la livraison d'armements à la Somalie. Le président américain estime que la livraison d'armes pouvait servir les intérêts des États-Unis et contribuerait à renforcer la stabilité en Afrique de l'Est.

« Les États-Unis s'engagent à un partenariat à long terme pour aider les forces armées de Somalie à devenir des forces militaires professionnelles », a expliqué la porte-parole du Conseil de sécurité nationale (NSC) Caitlin Hayden, qui a souligné que la décision n'était pas encore prise formellement.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé début mars d'assouplir pendant une période probatoire d'un an l'embargo sur les armes à destination du gouvernement somalien.

Les nouvelles autorités somaliennes réclamaient la levée de l'embargo imposé au pays depuis 1992, afin d'exercer une plus grande souveraineté sur leur territoire.

En janvier dernier, Washington avait reconnu le gouvernement somalien de Hassan Cheikh Mohamoud.

Après la chute du président Siad Barre en 1991, la Somalie a plongé dans le chaos. Durant plus de 20 ans, le pays est en proie à une violence endémique imposée par des groupes armés islamistes qui contrôlent une partie du pays et des groupes criminels.

Le président Hassan Cheikh Mohamoud, élu en septembre dernier, a la lourde tâche de doter le pays de véritables institutions pérennes.

PLUS:rc