NOUVELLES

Longo devra se rapporter

08/04/2013 02:56 EDT | Actualisé 07/06/2013 05:12 EDT

L'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) a annoncé lundi que la cycliste française Jeannie Longo, 54 ans, est de nouveau « soumise à l'obligation de transmettre des informations sur sa localisation ».

Longo, 13 fois championne du monde, avait omis d'informer l'Agence de sa localisation à 3 reprises en l'espace de 18 mois, en 2011.

La cycliste s'en était cependant défendu et la Fédération française de cyclisme (FFC) l'avait ultimement blanchie. La FFC a affirmé que Longo aurait dû être avisée en 2010 par l'AFLD qu'elle était toujours tenue de fournir son emploi du temps, et qu'elle continuait d'appartenir au groupe d'athlètes de haut niveau qu'elle contrôle.

À l'époque, une modification au règlement survenue en avril 2010 faisait en sorte que l'appartenance à ce groupe n'était plus automatique. Elle était plutôt renouvelable tous les ans.

En février 2012, l'athlète de 54 ans avait de nouveau été plongé dans l'embarras quand son mari et entraîneur, Patrice Ciprelli, avait avoué avoir acheté de l'EPO en 2010 et 2011 « pour son usage personnel afin de reconstituer ses muscles ».

PLUS:rc