NOUVELLES

La route se termine à Atlanta

08/04/2013 01:57 EDT | Actualisé 07/06/2013 05:12 EDT

Le tournoi de basketball universitaire américain de première division prendra fin lundi soir au Georgia Dome d'Atlanta. Des 68 équipes qui ont été sélectionnées pour faire partie du March Madness, il n'en reste plus que deux : les Cardinals de Louisville (34-5) et les Wolverines du Michigan (31-7).

Louisville a bataillé ferme samedi en deuxième demie contre les Shockers de Wichita State. Avec 13 minutes à jouer, les Cardinals perdaient par 12 points. Ils ont toutefois marqué 37 points avant la fin du match, tandis que Wichita State n'en a inscrit que 21, tout en commettant 7 revirements. Courte victoire de 72-68.

Les Wolverines ont vaincu plus tard en soirée l'Université Syracuse, 61-56.

Les deux équipes finalistes ne se sont pas affrontées cette saison. Un Canadien prendra part au match. Il s'agit du garde de Michigan Nik Stauskas, de Mississauga en Ontario.

L'attaque des Wolverines, la défensive des Cardinals

Menés par le joueur de l'année selon Associated Press, Trey Burke, l'Université du Michigan (no 4 de sa région) tentera de déjouer les pronostics et de battre l'équipe de l'Université de Louisville (no 1 au pays).

Garde d'exception, Burke avait sauvé la saison des Wolverines en huitièmes de finale. Avec quelques secondes au cadran, il avait réussi un très long tir de trois points pour provoquer la prolongation contre l'Université du Kansas (no 1 de la région). Michigan l'avait finalement emporté 87-85.

De l'autre côté du ballon, Louisville possède également un garde d'élite, Russ Smith. Il a maintenu une moyenne de 25 points par match pendant le tournoi, tout en réussissant 50 % de ses tirs.

À l'intérieur, Michigan se fiera sur la présence de la révélation du March Madness, l'avant Mitch McGary (16 points et 12 rebonds par match), réserviste pendant la majorité de la saison, mais partant depuis le début de la compétition. Pour contrecarrer ses prouesses offensives, les Cardinals lui opposeront le centre sénégalais Gorgui Dieng (2,4 blocs par match).

Selon plusieurs experts, Louisville possèderait la meilleure défense au pays. Explosive, elle est particulièrement efficace pour créer des revirements.

Sur les lignes de côté

Il est difficile de passer sous silence la présence à la tête des Cardinals de Rick Pitino. Ancien entraîneur des Wildcats du Kentucky, avec qui il a remporté le championnat national en 1996, et des Celtics de Boston, Pitino sera introduit au Temple de la renommée du basketball en septembre prochain.

Les Cardinals pourront profiter des encouragements de leur coéquipier Kevin Ware, qui a subi une horrible fracture ouverte à la jambe contre l'Université Duke, le 31 mars. Michigan aura parmi ses partisans quatre des cinq joueurs du célèbre Fab Five (Jalen Rose, Juwan Howard, Jimmy King et Ray Jackson), qui s'étaient rendus au match décisif en 1992 et en 1993. Chris Webber a toutefois décliné l'invitation de se joindre à ses anciens camarades des Wolverines.

La seule victoire de l'Université du Michigan au championnat national remonte à 1989. Louisville a gagné deux fois le titre, en 1986 et en 1980.

Le Georgia Dome devrait accueillir plus de 70 000 spectateurs pour le dernier match du March Madness.

PLUS:rc