Les chauves ont-ils plus d'infarctus? La calvitie masculine serait reliée à un risque d'infarctus (étude)

Publication: Mis à jour:
MALE BALDNESS HEART ATTACK RISK
Les chauves présenteraient plus de risques d'infarctus. | Shutterstock

Les hommes qui perdent leurs cheveux ont de quoi s'inquiéter. Et pas simplement pour leur allure. Une nouvelle étude a en effet constaté que les hommes chauves ont plus de risque de faire un infarctus. Et plus la perte de cheveux est importante, plus le risque est grand.

Après avoir examiné six études dont quatre aux Etats-Unis, sur un total de presque 37.000 participants, les chercheurs de l'université de Tokyo n'ont pas établi de lien entre maladies cardiaques et hommes au front dégarni. En revanche, chez les hommes ayant perdu la plupart de leurs cheveux, la probabilité de développer des maladies cardio-vasculaires augmente de 32%, comparé à leur congénères ayant réussi à garder leurs cheveux.

Les conclusions de ces chercheurs ont été publiées cette semaine dans le journal en ligne anglais BMJ Open.

En considérant uniquement les hommes de moins de 55 ans, ces analyses ont montré la même tendance. Les risques de développer une maladie cardio-vasculaire augmentent 44 % s'agissant d'hommes déjà chauves ou en train de le devenir.

La perte de cheveux est courante chez les hommes plus âgés, avec 65 % des hommes subissant une chute visible de cheveux vers 60 ans.

Au bout de nombreux tests, les chercheurs ont confirmé qu'il y avait bien lien entre sévérité de la calvitie et risque cardio-vasculaire.

Chez les hommes présentant un front dégarni ainsi qu'une tonsure, le risque de troubles cardio-vasculaires augmente de 69 % par rapport à ceux ayant encore tous leurs cheveux. Chez ceux n'ayant que la tonsure, l'augmentation du risque est de 52 %, tandis qu'elle est de 22 % chez ceux ne présentant qu'un front dégarni.

Les chercheurs ont avancé plusieurs explications pour de tels résultats. Ils ont ainsi déclaré que la calvitie pouvait être le signe d'une résistance à l'insuline, signe précurseur du diabète ; d'un état d'inflammation chronique ; ou que la calvitie pouvait augmenter la sensibilité à la testostérone. Tous ces signes sont reliés de façon directe ou indirecte aux maladies cardiovasculaires, selon un communiqué de presse.

Mais voici leurs conclusions : "[Nos] résultats indiquent que la calvitie en forme de tonsure est plus associée avec l'athérosclérose que celle touchant le front. Les facteurs de risques cardio-vasculaires devraient donc être examinés avec soin chez les hommes ayant la tonsure, surtout les jeunes hommes qu'on devrait alors sensibiliser à ces risques."

Close
Les chauves de 2012
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
La vidéo (en anglais):