NOUVELLES

Décès de Johnny Esaw, ambassadeur du sport amateur au Canada

07/04/2013 07:16 EDT | Actualisé 07/06/2013 05:12 EDT
PC

TORONTO - Johnny Esaw, qui est perçu comme l'ambassadeur du sport amateur au Canada, et qui a amené le football, le patinage artistique et les Jeux olympiques dans les salons de tout le pays, est décédé.

M. Esaw a rendu l'âme à Toronto, samedi, après avoir souffert de problèmes respiratoires, a confirmé le réseau CTV, son ancien employeur, dimanche. Il était âgé de 87 ans.

Selon Rick Brace, président des chaînes spécialisées de CTV et de CTV Productions, le côté innovateur de M. Esaw en matière de couverture d'événements sportifs «est légendaire partout au monde».

«Il était un brillant homme d'affaires et incroyablement créatif, une rare combinaison d'attributs. Pour moi, il a été un mentor et une idole. Le Canada et le monde du sport pleurent aujourd'hui le départ d'un grand homme», a déclaré M. Brace, un ex-président de TSN, dans un communiqué.

Lauréat de nombreux prix au fil de sa prolifique carrière, M. Esaw a longtemps été associé au Temple de la renommée du sport canadien, qui le qualifie de «pionnier, d'ambassadeur et de fervent partisan des exploits sportifs du pays». M. Esaw a été «à l'avant-scène de la diffusion du sport au Canada et autour du monde pendant plus de 40 ans», a ajouté l'organisation.

M. Esaw s'est par ailleurs retrouvé au coeur de l'un des moments les plus mémorables du sport au Canada, lorsqu'il a interviewé Phil Esposito à l'issue du quatrième match de la Série du Siècle de 1972 entre les étoiles de la Ligue nationale de hockey et celles de l'Union soviétique, à Vancouver.

Après une décevante défaite de 5-3 aux mains de l'URSS, Esposito avait demandé à la population de cesser de huer les joueurs canadiens et de se ranger derrière eux, dans une envolée oratoire empreinte d'émotion et télédiffusée en direct.

M. Esaw a été admis au sein de l'Ordre du Canada en 2004.

Né à North Battleford, en Saskatchewan, M. Esaw a amorcé sa carrière à la radio dans sa province natale avant de déménager vers l'est.

Il est passé à la télévision durant les années 60, devenant le directeur des sports à la station affiliée de CTV à Toronto.

La première retransmission en couleurs d'un match de hockey — de Vienne — a été produite par M. Esaw en 1967.

Le populaire commentateur sportif a aussi convaincu le réseau de diffuser du patinage artistique à une époque où le hockey était roi. Il était alors persuadé que ce sport plairait aux aux téléphiles.

Cette initiative lui a valu une reconnaissance perpétuelle de l'Association canadienne de patinage artistique, qui continue de verser une bourse en son nom.

M. Esaw a gravi les échelons jusqu'au jour où il est devenu vice-président de CTV Sports en 1974, une fonction qu'il a détenue pendant 16 ans avant de prendre sa retraite.

Il a également fait sa marque à titre de descripteur des matchs de la Ligue canadienne de football. Les dirigeants du circuit lui ont d'ailleurs fait une place dans leur Temple de la renommée en 1984.

«Le nom de Johnny Esaw a été synonyme des plus grands exploits du sport canadien et, en particulier, l'événement le plus prestigieux de notre pays, la Coupe Grey», a affirmé Mark Cohon, commissaire de la LCF dans un communiqué.

«Son ascension vers les hautes sphères de la radiodiffusion et télédiffusion s'est réalisée parallèlement à la croissance de la Ligue canadienne de football. Les gens qui ont bâti notre ligue, et ceux qui y oeuvrent aujourd'hui, pleurent sa perte, aujourd'hui, et rendent hommage à son héritage.»