NOUVELLES
05/04/2013 05:40 EDT | Actualisé 05/04/2013 05:45 EDT

EXCLUSIF: Des joueurs de hockey amateurs québécois iront tester les installations olympiques à Sotchi

Shutterstock
young child playing outdoor...

Leurs clubs de hockey ne sont pas connus, et n'ont parfois pas de noms, mais une bande de quadragénaires québécois seront les premiers à tester les installations qui accueilleront les Jeux olympiques de Sotchi en 2014.

Les 45 membres des équipes Hockey International Canada et Hockey International Québec participeront à Pré-Sotchi 2013. Ils seront supervisés par Stéphane Scotto, ancien entraîneur et directeur général de la Ligue de hockey junior AAA du Québec. L'événement accueillera 128 équipes composées d'amateurs de partout à travers le monde (dont 78 de Russie) du 3 au 10 mai prochains. Au total, 3000 personnes prendront part à la compétition.

L'événement est organisé par le ministre des Sports russe et président de la Fédération de Russie de hockey sur glace Vladislav Tretiak. Cet ex-gardien de but russe est plus connu du grand public pour avoir participé à la série du siècle en 1972. L'équipe gagnante recevra son trophée des mains du président russe, Vladimir Poutine.

«Le gouvernement russe veut s'assurer que les installations olympiques - comme l'hébergement, la restauration, le transport et l'aréna - sont prêtes à recevoir les délégations pour les Jeux olympiques de 2014», explique Alain Caron, président de Hockey International.

Son organisme spécialisé dans l'organisation de tournois internationaux pour les amateurs de hockey a été approché par le gouvernement russe pour organiser en vitesse une délégation canadienne. «Ils nous ont contactés fin décembre, les délais ont été courts pour organiser les équipes et le voyage», explique Alain Caron. En conséquence, Hockey International a fait appel à des connaissances. La délégation sera finalement composée uniquement de Québécois âgés entre 40 et 45 ans.

Compétition féroce

Des amateurs comme Luc Julien, un résidant de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot qui joue dans des ligues de garage à Ste-Anne-de-Bellevue et Valleyfield. Ses équipes informelles ne portent pas de nom. «Ça va être trippant. Nous allons jouer dans les installations olympiques contre des gens de partout», lance-t-il, encore incrédule.

Il convient toutefois que son équipe devra s'habituer aux dimensions d'une patinoire aux dimensions olympiques, plus grande qu'une patinoire nord-américaine. «Nous nous sommes entraînés une seule fois sur une patinoire olympique, à Pierrefonds. Ça prend plus de souffle», souligne-t-il. Les membres de la délégation s'entraînent pour le moment séparément dans l'espoir d'être en forme pour le tournoi.

Chaque équipe est assurée de jouer au moins cinq matchs préliminaires, avant de participer aux rondes éliminatoires. Le voyage d'une valeur de 5 500$ est commandité en partie par Canadian Tire. Les joueurs québécois devront toutefois débourser 1 950$ pour réaliser leur rêve. Les chandails des équipes québécoises afficheront les couleurs d'Équipe Canada, mais adaptés avec le logo du commanditaire.

Pour Alain Caron, qui a assisté à de nombreux tournois internationaux impliquant des athlètes amateurs, la compétition sera «féroce». «Le niveau des équipes russes est très élevé, note-t-il. Souvent, ce sont des gars qui jouent ensemble depuis 10-15 ans.» Pour leur part, les délégués québécois proviennent des quatre coins de la province. «Mais des fois, ça clique tout de suite et la magie opère, dit-il. J'ai vu des équipes formées à la dernière minute remporter des tournois similaires.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Cérémonie du 7 février 2013, une année avant l'ouverture des Jeux