NOUVELLES

Daniel Poliquin en 15 questions

05/04/2013 04:54 EDT | Actualisé 04/06/2013 05:12 EDT

Originaire d'Ottawa, Daniel Poliquin est écrivain et traducteur littéraire. L'historien de rien est son deuxième roman finaliste au Prix des lecteurs Radio-Canada. Il avait remporté le prix en 2007 avec La Kermesse.

Quel est votre lieu de naissance? Ottawa.

Quelles sont vos activités préférées? La lecture et le yoga.

Qu'aimez-vous particulièrement? J'aime les femmes. Mes enfants. Et les femmes.

Quels sont vos autres livres? La kermesse, René Lévesque, L'écureuil noir, L'homme de paille, L'Obomsawin, Le roman colonial, Samuel Hearne : Le marcheur de l'Arctique, Le canon de Gobelins, Visions de Jude, Nouvelles de la capitale, La côte de sable, La palissade et Temps pascal.

Avez-vous un projet d'écriture? Je travaille à l'écriture d'un roman génial.

Comment écrivez-vous? J'écris sur papier, au stylo. Je retravaille à l'ordi, mais j'ai toujours la plume à la main. J'aime la marque Pilot.

Quel est le moment de la journée où vous aimez écrire? Avant le lunch, avant le souper. Pas plus de quatre heures. Et je reste longtemps sans écrire. Écrire me fait un petit peu chier, j'avoue.

Quel livre vous a marqué? Voyage au bout de la nuit.

Quel est votre auteur préféré? Gabriel Garcia Márquez.

Quel auteur vous a inspiré? Jean-Paul Sartre.

Quel livre vous a donné envie d'écrire? Anna Karénine.

Quel livre auriez-vous aimé écrire? L'insoutenable légèreté de l'être.

Quels livres avez-vous lus plusieurs fois? The Song of Solomon, Voyage au bout de la nuit, Cent ans de solitude, L'amour au temps du choléra, L'insoutenable légèreté de l'être, Le tambour et Buddenbrooks.

Quel est votre mot préféré? Tendre.

De quels auteurs avez-vous lu tous les livres? Gabriel Garcia Márquez, Milan Kundera, Louis-Ferdinand Céline, Thomas Mann, Günter Grass, Franz Kafka, Toni Morrison et Jean-Paul Sartre.

PLUS:rc