NOUVELLES

Daniel Breton refuse de témoigner en commission parlementaire

05/04/2013 04:13 EDT | Actualisé 04/06/2013 05:12 EDT

Le député du Parti québécois Daniel Breton refuse de comparaître devant la commission parlementaire chargée de faire la lumière sur sa visite controversée au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) lorsqu'il était ministre de l'Environnement.

Dans une lettre adressée vendredi à la présidente de la Commission des transports et de l'environnement, Fatima Houda-Pépin, Daniel Breton estime que les explications qu'il a déjà fournies en chambre sont suffisantes, et que la commission prend des « allures de tribunal ».

Reste à savoir si la commission parlementaire, contrôlée par les partis d'opposition, usera de son pouvoir de contrainte pour entendre M. Breton.

Allégations d'ingérence

Les faits allégués remontent au 24 octobre dernier. Fraîchement nommé ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs, Daniel Breton a rendu visite aux employés du BAPE.

S'appuyant sur un article du Journal de Québec qui citait des sources anonymes, les libéraux ont soutenu que M. Breton avait menacé d'intervenir s'il était insatisfait des décisions de l'organisme indépendant, en plus de demander les numéros de téléphone cellulaire des commissaires.

L'ancien ministre a toujours nié ces allégations, affirmant qu'il s'agissait d'une simple visite de courtoisie et qu'il n'avait rien à se reprocher.

Les soupçons d'ingérence, combinés à des révélations sur son passé, concernant notamment des loyers impayés, ont entraîné son départ du Cabinet de Pauline Marois, à la fin novembre. Daniel Breton demeure cependant député péquiste de la circonscription de Sainte-Marie-Saint-Jacques à l'Assemblée nationale.

PLUS:rc