NOUVELLES

Exportation de semence de taureau à Dubaï

02/04/2013 07:49 EDT | Actualisé 02/06/2013 05:12 EDT

Un producteur laitier de Saint-Tharcisius dans la Matapédia s'apprête à percer le marché du Moyen-Orient avec de la semence de taureau. Rémi Rioux, qui s'est associé à un partenaire du Lac-Saint-Jean, ouvrira sous peu un bureau de distribution à Dubaï dans les Émirats arabes unis.

Selon M. Rioux, l'intérêt des pays arabes pour la semence de taureau vient de la qualité génétique du troupeau de vaches laitières du Canada. « C'est la meilleure génétique laitière au monde, elle a été développée à peu près dans les années 40, elle a été améliorée par les producteurs québécois et canadiens », poursuit M. Rioux.

La semence bovine canadienne occupe 25 % du marché mondial, mais est peu présente au Moyen-Orient. « Ça fait peu longtemps qu'ils font de la production laitière. C'est en plein désert, ce qu'ils produisent, c'est du pétrole », explique le producteur laitier de Saint-Tharcisius.

La compagnie Dairy Herds Management, formée par Rémi Rioux, sera la première au pays à ouvrir un bureau de vente de la génétique bovine à Dubaï, permettant ainsi aux éleveurs de la région de grossir leurs troupeaux. « Ils produisent environ 60 % de la production laitière de leurs produits laitiers, puis ils ont décidé d'y aller en forte croissance », précise M. Rioux.

La semence bovine canadienne est produite en Californie, mais Rémi Rioux croit que dans quelques années, tout se fera à partir d'ici. Il espère, à ce moment-là, ajouter l'exportation d'embryons vers les Émirats arabes unis.

PLUS:rc