NOUVELLES

Un Lavallois disparu au Mexique

01/04/2013 09:07 EDT | Actualisé 01/06/2013 05:12 EDT

Les amis d'un résidant de Laval, porté disparu alors qu'il circulait dans une dangereuse région du nord du Mexique, ont confiance de le retrouver et de le ramener à la maison.

Marc Ménard n'a pas donné de nouvelles depuis plus de deux semaines. Il devait reprendre le travail ce mardi.

Le quadragénaire rentrait au Canada après un périple de trois mois au Mexique. Il conduisait une camionnette blanche de marque Pontiac, immatriculée au Québec, et était accompagné de son chien.

Il avait prévu franchir la frontière entre les États-Unis et le Mexique par la ville de Nuevo Laredo, réputée pour être dangereuse et où les actes de violence liés aux cartels de la drogue sont légion.

Marc Morneau, un ami de longue date de M. Ménard, a confié lundi que le Lavallois n'est pas du genre à disparaître sans donner de nouvelles.

M. Ménard a effectué ce voyage sans téléphone cellulaire et il ne s'exprime que très peu en anglais et en espagnol, a exposé M. Morneau. Il possédait toutefois un ordinateur portatif qu'il utilisait pour communiquer avec ses parents et amis.

M. Ménard, marié et père d'une fille d'âge adulte, est chauffeur d'autobus à la Société de Transport de Laval (STL) depuis plus de 20 ans.

M. Morneau confie aussi que les informations des autorités canadiennes et mexicaines ont été rares jusqu'à maintenant. « Tout ce que nous savons de l'ambassade [canadienne], c'est qu'il n'a pas traversé la frontière, a déclaré M. Morneau. Aucune autre information ne nous est venue du Mexique. »

Amanda Reid, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a fait savoir que les fonctionnaires consulaires canadiens ont commencé à échanger des informations avec les membres de la famille et amis de M. Ménard au Canada. Selon Mme Reid, les fonctionnaires tentent aussi d'obtenir plus d'informations auprès des autorités locales.

M. Ménard a quitté le pays en direction du Mexique le 14 décembre. M. Ménard avait envie de s'y rendre en raison des célébrations entourant la fin du calendrier maya, en décembre. « Il était un fanatique de la culture maya, affirme M. Morneau. C'était l'année pour prendre des vacances avec les Mayas, et il avait promis d'y aller à fond et tout voir. »

Les voyages dans le nord du Mexique déconseillés

Le ministère des Affaires étrangères a déjà émis un avis dans lequel il recommande « de se rendre au Mexique par avion afin d'éviter les postes frontaliers terrestres menant à des régions potentiellement dangereuses ».

Plus précisément, les Affaires étrangères recommandent d'éviter tout voyage non essentiel dans des États du nord du Mexique, notamment Tamaulipas, où se trouve le poste frontière de Nuevo Laredo, « en raison du niveau élevé de violence liée au crime organisé qui perdure ».


PLUS:rc