NOUVELLES

Décès d'un ancien membre repentant du Ku Klux Klan

01/04/2013 10:15 EDT | Actualisé 01/06/2013 05:12 EDT

Elwin Wilson, un ancien membre du Ku Klux Klan connu pour avoir demandé pardon pour son passé raciste, est décédé jeudi à l'âge de 76 ans.

Elwin Wilson avait attiré l'attention des médias nationaux en 2009 en présentant ses excuses pour avoir battu des membres du groupe Freedom Riders, symbole de la lutte contre le racisme, en 1961. Parmi les jeunes victimes se trouvait John Lewis, qui est actuellement représentant démocrate au Congrès américain depuis plus de 25 ans et considéré comme le grand-père du mouvement pour les droits des Noirs.

« Cela m'a hanté pendant des années, tout le mal que j'ai fait. J'ai réalisé qu'il m'était impossible d'être sauvé et d'aller au Ciel tout en continuant de ne pas aimer les Noirs, » avait déclaré Wilson en 2009.

« Mon père m'a toujours dit que seul un sot ne change jamais d'avis, et qu'un homme intelligent peut changer d'idée. C'est ce que j'ai fait, et je n'en ai pas honte », avait-il ajouté lors d'une interview à CNN.

John Lewis avait alors accepté les excuses de Wilson et offert son pardon, soulignant qu'il s'agissait de la première fois qu'un agresseur s'adressait à lui de la sorte.

Elwin Wilson, né à Gaston County, en Caroline du Nord, était un vétéran des forces armées américaines. La raison de sa mort reste à confirmer, mais selon sa femme, il souffrait d'une grippe au moment de son décès au Piedmont Medical Center à Rock Hill, en Caroline du Sud, faisant suite à plusieurs années de problèmes cardiaques et pulmonaires.

PLUS:rc