POLITIQUE

Syrie: rencontre entre le ministre John Baird et le roi de Jordanie

30/03/2013 07:18 EDT | Actualisé 30/05/2013 05:12 EDT
Getty Images

AMMAN, Jordanie - La guerre civile qui se poursuit en Syrie sera l'un des principaux sujets de discussion lorsque le ministre canadien des Affaires étrangères John Baird rencontrera le roi de la Jordanie, dimanche.

M. Baird doit s'entretenir avec le roi Abdullah, dimanche après-midi, après une rencontre avec son homologue jordanien plus tôt dans la journée.

Ce pays du Moyen-Orient a accueilli plus d'un quart de million de réfugiés syriens, et le Canada verse 11,5 millions $ pour aider les responsables jordaniens à gérer cet afflux.

Selon des sources gouvernementales, en plus de la Syrie, M. Baird abordera la question d'une coopération politique et économique accrue entre les deux pays, et sans doute aussi le processus de paix au Proche-Orient.

Ottawa a signé, l'automne dernier, un accord de libre-échange avec Amman.

Après ses rencontres en Jordanie, M. Baird visitera plusieurs autres pays de la région, y compris les Émirats arabes unis, le Qatar, le Bahreïn, Chypre et Israël.

Il prévoit également rencontrer le président palestinien Mahmoud Abbas et le premier ministre Salam Fayyad, pour discuter principalement de l'aide aux Palestiniens.

L'entente quinquennale de 300 millions $ du Canada arrive à échéance dimanche et le ministre Baird n'a pas promis de renouveler l'enveloppe budgétaire.

Le gouvernement Harper n'est pas à l'aise avec la victoire historique des Palestiniens, en novembre à l'Assemblée générale, qui ont obtenu le statut d'État observateur non-membre.

Le gouvernement conservateur est un vibrant partisan d'Israël, et le Canada fut l'un des neuf pays, sur un total de 194, à voter contre la tentative d'adhésion palestnienne à l'ONU.

John Baird fut parmi ceux qui ont dit craindre que les Palestiniens n'utilisent leur nouveau statut pour intenter des poursuites pour crimes de guerre contre Israël à la Cour pénale internationale.

INOLTRE SU HUFFPOST

Violences en Syrie: photos de journalistes citoyens