NOUVELLES

Un dentiste aurait exposé des milliers de patients au VIH

29/03/2013 09:07 EDT | Actualisé 29/05/2013 05:12 EDT

Plus de 7000 patients d'une clinique dentaire de Tulsa, en Oklahoma, doivent subir des tests de dépistage du sida et de l'hépatite B et C car leur dentiste pourrait les avoir exposé à ces maladies à cause d'instruments mal stérilisés.

Lors d'une enquête de routine au début du mois, des inspecteurs ont découvert à la clinique du docteur Scott Harrington des instruments rouillés, mal entretenus, et des médicaments périmés. Certains avaient expiré en 1993.

Les autorités ont ouvert une enquête après cet examen de routine troublant.

Au moins un patient a reçu jusqu'ici un diagnostic d'hépatite. Les autorités de l'Oklahoma ont envoyé des lettres à tous les autres patients, les invitant à se soumettre à des tests de dépistage gratuits dans une clinique mise sur pied expressément pour eux.

« Nous ne savons pas depuis combien de temps ces pratiques indécentes durent, donc nous recommandons que tous les patients du Dr Harrington soient dépistés pour l'hépatite B, l'hépatite C et le VIH », a déclaré dans un communiqué le ministère de la Santé de l'État d'Oklahoma, qui ajoute aussi que la transmission de ces maladies dans ce genre de cadre professionnel reste rare.

Scott Harrington, qui opère des patients depuis 35 ans, a fermé sa clinique de Tulsa le temps de l'enquête. Il est introuvable depuis.

PLUS:rc