Marc Hervieux: Un nouvel album et des projets à la tonne

Publication: Mis à jour:
MARC HERVIEUX
Marc Hervieux. | SRC

Marc Hervieux est véritablement de toutes les tribunes par les temps qui courent. Bientôt aux commandes de la nouvelle émission quotidienne Cap sur l’été, à Radio-Canada, en compagnie de Marie-Josée Taillefer, le chanteur sera aussi porte-parole du Festival Petits bonheurs, un événement culturel montréalais dédié aux enfants, en mai. Il entamera à la même période une tournée de divers concerts, qui le mènera aux quatre coins de la province.

Qui plus est, l’homme vient de lancer un nouvel album, Mes plaisirs, sur lequel, comme son nom l’indique, il se gâte en revisitant des titres mythiques du répertoire francophone. L’hymne à l’amour, d’Édith Piaf, La Quête, de Jacques Brel, Perce les nuages (À ma mère), de Paul Daraîche, Quand les hommes vivront d’amour, de Raymond Lévesque, Et maintenant, de Gilbert Bécaud, et Le blues du businessman, de Luc Plamondon, ne sont que quelques exemples des joyaux que le ténor a réarrangés à sa manière.

« C’est un beau cadeau que je me fais, a expliqué Marc Hervieux en parlant de l’opus. C’est une idée que j’avais en tête depuis longtemps. J’étais certain que j’allais me faire dire non par tout le monde mais, finalement, ils ont tous accepté! »

« Quand j’ai procédé au choix des chansons, je me suis mis à paniquer, a poursuivi l’artiste. Je réalisais à quels géants et monstres sacrés je m’attaquais. Puis, à un moment donné, je me suis dit que j’avais seulement une vie à vivre, que je devais en profiter et refaire les pièces à ma façon. Pourquoi je m’empêcherais de faire un disque et un concert? Moi, j’ai du plaisir à chanter ces morceaux. »

Le disque a été enregistré lors d’un concert avec l’Orchestre symphonique de Québec, dans la Vieille Capitale, en février dernier. Fait particulier, l’ensemble n’a pas été poli ou retouché avant d’être gravé sur la galette.

« Ce qui est sur l’album, c’est vraiment ce qui s’est passé ce soir-là, insiste Marc Hervieux. Le disque n’est pas corrigé. C’était ce que je voulais, qu’on arrête de toujours tricher. Je voulu faire un album avec des imperfections. »

Mes plaisirs est présentement en vente.

Filed by Myriam Lefebvre