NOUVELLES

Sharapova sans équivoque

28/03/2013 02:50 EDT | Actualisé 27/05/2013 05:12 EDT

Le cinq portera-t-il chance à Maria Sharapova? Jeudi, la numéro deux mondiale s'est qualifiée pour sa cinquième finale au tournoi de Miami.

Mais jamais elle n'a gagné le tournoi, l'un des plus importants du circuit après les grands chelems, malgré ses présences dans l'ultime rencontre en 2005, 2006, 2011 et 2012.

Cette fois, la Russe a obtenu son billet pour la finale grâce à un gain facile de 6-2 et 6-1 contre la Serbe Jelena Jankovic, tête de série no 22.

Sharapova s'est appuyée sur son solide service pour inscrire 23 points sur 25 avec sa première balle. En revanche, Jankovic n'en a réussi que 13 sur 29.

À sa décharge, la Serbe n'a bénéficié que de 15 h de repos entre ses matchs quart de finale et demi-finale. La veille, elle avait défait l'Italienne Roberta Vinci (no 15) en trois manches après 2 h 30 min de jeu en soirée.

En finale, Sharapova rencontrera l'Américaine Serena Williams (no 1) ou la Polonaise Agnieszka Radwanska (no 4), tenante du titre.

Elle tentera de devenir la troisième joueuse à réussir le doublé Indian Wells/Miami après l'Allemande Steffi Graf (1994, 1996) et la Belge Kim Clijsters (2005).

Murray, à coups de bris

Plus tard en journée, l'Écossais Andy Murray (no 2) l'a emporté sur le Croate Marin Cilic (no 9) 6-4, 6-3. Il passe ainsi en demi-finales, où il affrontera le Français Richard Gasquet (no 8).

Gasquet a surpris le Tchèque Tomas Berdych (no 4) 6-3, 6-3.

Les deux joueurs ont eu de la difficulté à conserver leur service. Cilic a brisé Murray trois fois, mais l'Écossais, peut-être le meilleur retourneur du circuit, a remporté le point à six reprises alors que Cilic servait.

Murray a simplement été dominant à la relance, gagnant plus de la moitié des échanges dans cette situation.

La voie est désormais libre pour Murray, 3e raquette mondiale, qui espère remporter un deuxième titre à Miami. Le champion de l'an dernier et numéro un mondial, Novak Djokovic, a été éliminé mardi soir par l'Allemand Tommy Haas. Rafael Nadal et Roger Federer ont quant à eux fait l'impasse sur le Masters de Miami.

« Évidemment, s'ils ne sont pas là, alors vous n'avez pas à jouer contre deux ou trois des meilleurs joueurs de l'histoire, a dit Murray. Ce n'est donc pas aussi stimulant. J'ai toujours eu du plaisir à jouer contre eux parce que c'est bon pour moi. C'est un bon test pour évaluer mon jeu. »

PLUS:rc