NOUVELLES

Langues officielles : 1,1 G$ pour l'éducation, l'immigration et les communautés

28/03/2013 10:40 EDT | Actualisé 28/05/2013 05:12 EDT

Le prochain plan du gouvernement canadien pour protéger et promouvoir les deux langues officielles du pays entend consacrer 1,1 milliard de dollars sur cinq ans à trois priorités, soit l'éducation, l'immigration et l'appui aux communautés.

Le gouvernement a dévoilé jeudi les détails de sa Feuille de route pour les langues officielles 2013-2018. Il soutient que les trois priorités ont été identifiées à partir des consultations sur la dualité linguistique menées l'an dernier.

Ottawa a reconduit sa Feuille de route avec des budgets similaires à ceux du passé, au plus grand soulagement des communautés minoritaires au pays.

L'enveloppe, légèrement bonifiée de 24 millions de dollars au total, représente une augmentation modeste par rapport à la précédente, inférieure à l'inflation. Mais alors que le gouvernement conservateur impose d'importantes compressions à l'appareil d'État, ces sommes sont bien accueillies par les acteurs concernés.

La présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA), Marie-France Kenney, a qualifié de « tour de force » le maintien du financement dans un contexte économique où l'on « sabre partout ».

Elle s'inquiète cependant qu'un comité ait recommandé de recentrer la Feuille de route pour la dualité linguistique en vue des préparatifs du 150e anniversaire de la Confédération. La feuille de route n'est pas un fourre-tout, a-t-elle insisté.

La plus grosse part à l'éducation

Le montant prévu sera partagé entre une dizaine de ministères, d'agences et de programmes fédéraux.

Le volet éducation hérite de la plus grosse part du gâteau avec près de 658 millions de dollars. Cette somme, que se partagent en majeure partie le ministère du Patrimoine Canadien et Santé Canada, doit notamment servir à appuyer l'enseignement dans la langue de la minorité (265 millions) et à appuyer l'enseignement de la langue seconde (175 millions).

Le montant consacré à l'éducation doit aussi servir à financer des postes de moniteurs de langues à temps plein dans des écoles de milieux ruraux et semi-urbains. Seize millions de dollars sont injectés dans cette mesure qui vise à aider les jeunes à exercer leur maîtrise de la langue seconde, au moyen d'expérience de travail ou de stages.

Le volet « communautés » jouit quant à lui de la deuxième plus forte part du magot, avec 316 millions de dollars.

Plus d'immigrants vers les communautés minoritaires

Le volet immigration de la Feuille de route bénéficiera de 149,5 millions de dollars, dont 120 millions iront à Citoyenneté et Immigration Canada, pour de la formation linguistique pour immigrants économiques.

Ottawa donne aussi 29,5 millions pour encourager l'immigration vers les communautés de langue officielle en situation minoritaire. Il cite l'exemple de son programme pour favoriser l'immigration francophone au Nouveau-Brunswick, qui dispose d'une enveloppe de 4 millions de dollars.

L'enveloppe précédente, appelée Feuille de route pour la dualité linguistique 2008-2013 et qui prend fin le 31 mars, était également dotée d'un budget de 1,1 milliard de dollars.

PLUS:rc